×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

«Optima» de l’ONE
Comment profiter de l’audit

Par L'Economiste | Edition N°:2808 Le 27/06/2008 | Partager

. Rencontre avec les industriels de Lissasfa et Sidi MaâroufL’ONE et l’ANPME poursuivent les rencontres avec les industriels autour du produit «Optima». Les deux entités ont, rappelons-le, mis en place en avril dernier cette offre de services pour assister les industriels en matière d’efficacité énergétique (www.leconomiste.com). Après celle de Berrechid, la dernière rencontre en date est celle tenue mercredi dernier dans les zones de Lissasfa et Sidi Maârouf où l’ONE et l’ANPME ont reçu une quarantaine d’entreprises logées principalement dans ces deux zones industrielles. Pourquoi ces ZI? «Car elles concentrent un tissu important d’entreprises par la taille et par la consommation d’énergie», signale Mounir Zraïdi, chef de service promotion et animation à l’ANPME. La démarche est simple: le formulaire de candidature peut être téléchargé sur le site de l’ONE ou de l’ANPME. Il doit comporter certains éléments tels que l’identification et les caractéristiques de l’entreprise. En cas de réponse positive, l’entreprise sélectionne un cabinet d’experts parmi les 10 admis par l’ONE pour réaliser ces audits énergétiques. «A ce jour, ce sont près de 50 entreprises qui ont entamé la procédure. Une dizaine s’ajoutent à la liste après chacune des rencontres que nous organisons avec les industriels», indique Youssef Kettani, chargé de la mission Optima à l’ONE. L’audit qui démarre dès lors, doit permettre de dresser une proposition chiffrée et argumentée de programme d’économie d’énergie pour permettre au client audité de décider des investissements appropriés (cf. tableau). A noter que les frais sont pris en charge à hauteur de 30% par l’ONE, 40 à 50% par l’ANPME, le reliquat est supporté par l’entreprise. La fourchette dépend du nombre de jours passés pour réaliser l’audit. «Lorsque le total bilan de l’entreprise est supérieur à 70 millions de DH, ce sont 10 jours d’audit qui sont octroyés. C’est en moyenne la durée pour ce type d’audit», précise Kettani.Le consultant propose dès le début de la mission le planning prévisionnel des opérations, qui doit être approuvé par l’ONE et l’ANPME. Le planning se compose de 4 phases. La 1re dure 4 jours et consiste en la réalisation de l’audit. Ensuite, 3 jours permettront d’élaborer le plan d’amélioration, 2 jours pour les ateliers de travail et de formation, puis une journée pour le rapport final. Si la mission dépasse cette durée maximale, le paiement des jours supplémentaires est à la charge de l’entreprise. Hormis la promotion de leur produit, ce sont de véritables partenariats avec les zones industrielles que cherchent à établir l’ONE et l’ANPME. Jihane Kabbaj

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc