×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Opération transit: Moins d’affluence que prévu

Par L'Economiste | Edition N°:2311 Le 04/07/2006 | Partager

. Un 1er week-end de juillet assez calme au port de Tanger. L’opération transit connaît une graduelle augmentation de rythme qui culminera début aoûtNos compatriotes résidant à l’étranger commencent à arriver. Ce week-end -premier week-end de juillet- constitue en général la première importante vague. Si le flux d’arrivées est encore discontinu, par vagues en fonction des départs, par moments dans la journée -tôt le matin ou tard le soir-, la pression se fait déjà sentir. Actuellement, le port tourne en moyenne à moins de 10% de sa capacité, selon les responsables de l’opération. Mais le rythme devrait s’intensifier jusqu’à atteindre des pics fin juillet et début août. Périodes qui marquent les plus importants retours et arrivées de MRE via les ports qui participent à l’opération transit. Le week-end dernier, 8.000 passagers et 2.250 véhicules ont transité via Tanger, notamment samedi. Au total, sur l’ensemble des ports marocains (Nador, Melilia), ce sont 16.000 arrivées à bord de 4.112 véhicules qui ont été enregistrées. A titre de comparaison, le même jour de l’opération 2005 avait enregistré 6.596 passagers et 1.704 véhicules. Depuis le 15 juin -date de lancement de l’opération transit-, les arrivées se placent, en chiffres cumulés, à près de 152.000 passagers MRE à bord de 34.000 véhicules, soit une augmentation de plus de 6% pour les passagers et 9% pour les véhicules par rapport à l’année précédente. A noter que pendant cette première partie du mois de juillet, ce sont les familles installées en Belgique et Espagne qui sont les plus importantes. Celles installées en France arrivent plutôt en août. Au terme de l’opération transit 2005, le total a été de près de 2,7 millions de MRE à bord de 658.000 véhicules. Le nombre de rotations réalisées s’établit ainsi à plus de 8.200. Le champion toutes catégories confondues de ce trafic, côté ports, reste celui d’Algésiras avec 36% du total du trafic. Ce dernier dessert les ports de Tanger qui le talonne de près avec 22% et de Sebta battu en brèche avec 12%. La campagne précédente s’est aussi caractérisée par un record historique au niveau des arrivées pendant les premiers jours d’août avec plus de 11.000 véhicules et 41.000 passagers en une seule journée au niveau du port espagnol d’Algésiras.


Assistance

LES hautes températures enregistrées cette année en Espagne risquent de perturber le voyage des MRE lors de la traversée de ce pays. En effet, l’insolation est l’une des principales causes de malaises et d’affections nécessitant une assistance médicale lors de l’opération transit. A noter que chaque année, les opérations d’assistance médicale sont en augmentation. En 2005, sur tout le dispositif d’accueil maroco-espagnol, on a enregistré une hausse de 15% des demandes de secours rapport à l’édition 2004. Des campagnes sont aussi menées pour inciter les automobilistes à veiller à l’état des véhicules avant de prendre la route. De fait, la pression des pneus, le liquide des freins, les amortisseurs, les phares doivent être contrôlés avant le départ. Les responsables conseillent aussi vivement de multiplier les pauses et d’éviter les longues heures au volant. Il faut aussi respecter le repos nocturne et dormir suffisamment.De notre correspondantAli ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]te.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc