×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Affaires

OPCVM: Faites votre choix!

Par L'Economiste | Edition N°:1572 Le 31/07/2003 | Partager

. Le risque et la rentabilité du portefeuille dépendent des arbitrages effectués par le gérant. La performance varie selon la famille choisie. Plus l'horizon de placement est court, plus l'OPCVM choisi doit être risqué La croissance rapide du marché des OPCVM en volume mais surtout en nombre de fonds a de quoi laisser perplexe plus d'un investisseur. Cet essor s'explique par le fait que ces derniers, qu'ils soient institutionnels ou particuliers, ont rapidement pris conscience de l'importance des avantages de ces instruments d'épargne. En effet, les OPCVM permettent à l'épargnant d'accéder au marché financier dans de bonnes conditions de sécurité et de rentabilité. Ils présentent également l'avantage d'être liquides, plus performants sur le long terme et moins risqués que les produits de placement classiques.Cependant, avant de faire son choix, l'épargnant doit se poser quelques questions. Dans quel type d'OPCVM faut-il investir? Quel serait l'horizon de placement idéal eu égard au risque accepté et la rentabilité espérée? «Le choix d'un OPCVM s'effectue par rapport à l'objectif de placement de l'investisseur qui peut privilégier la sécurité, le rendement ou rechercher un compromis entre les deux«, explique un gestionnaire de la place.Cet objectif détermine généralement l'horizon de placement et donc le choix de catégorie de l'OPCVM. «La logique des choix d'investissement dicte que pour un placement de moins de 12 mois, ce sont les OPCVM monétaires; de 1 à 3 ans, les OPCVM obligataires; supérieur à 3 ans, ce sont les OPCVM actions ou diversifiés«, ajoute-t-il. Ainsi, plus l'horizon est court, plus l'OPCVM choisi doit être risqué. Quant au risque et à la performance, ils varient selon la famille choisie. Les OPCVM actions suivent à la hausse comme à la baisse le marché des actions (Bourse). Par conséquent, l'espérance de rendement est plus élevée, mais elle est également associée à un risque plus important. Pour les OPCVM diversifiés, le portefeuille est investi à la fois dans des actions et des obligations. A ce niveau, le risque et la rentabilité du portefeuille dépendent donc en grande partie des arbitrages effectués par le gérant. Les OPCVM obligataires, investis au moins à 90% dans des produits de taux, évoluent en fonction des taux d'intérêt. Certes, le risque est moindre, mais l'espérance de rendement est inférieure à celle des deux précédents.Les OPCVM monétaires, destinés essentiellement aux institutionnels, répondent beaucoup plus à un besoin de gestion de leur trésorerie au jour le jour que d'une rémunération correcte par rapport à leur placement direct sur le marché. Pour ce qui est de la taille, les réponses sont moins évidentes. Il est souvent avancé comme argument que les gros OPCVM sont lourds à manoeuvrer. En effet, vendre en bourse une ligne d'actions de plusieurs dizaines de millions de DH est certainement moins facile que de se débarrasser de titres pour une valeur de 50.000 DH. Une chose est sûre: les gros OPCVM s'adressant généralement à un public «généraliste« offrent des évolutions de performances souvent régulières et stables par rapport aux petits fonds spécialisés, qui s'adressent à des profils très particuliers d'investisseurs.Aujourd'hui, en l'absence d'une entité de suivi et d'analyse des OPCVM, essentiellement en termes de risques et de stratégie de placement, les performances antérieures sont toujours d'un grand secours pour l'épargnant. Ces indicateurs permettent de connaître les comportements des OPCVM en termes de rendement et de mettre en valeur ceux qui ont enregistré les meilleurs scores de leur catégorie. Fédoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc