×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

ONU: Prévention des catastrophes naturelles

Par L'Economiste | Edition N°:2243 Le 28/03/2006 | Partager

. 2,5 milliards de personnes affectées par les catastrophes La 3e conférence de l’Onu sur la prévention des catastrophes naturelles s’est ouverte lundi 27 mars à Bonn (Allemagne) sur le constat d’une pénurie massive de moyens pour lancer l’alerte et sauver des vies. «Nous savons exactement quand un ouragan ou un tsunami va frapper. Ce dont nous manquons, c’est des moyens nécessaires pour avertir les gens», a déclaré le secrétaire général adjoint de l’Onu, chargé des Affaires humanitaires, le Norvégien Jan Egeland. Le nombre de catastrophes a augmenté tandis que le nombre de personnes qui ont été affectées a plus que doublé durant la dernière décennie, pour atteindre 2,5 milliards, a-t-il relevé à l’ouverture de la conférence, en présence de 800 délégués. Mais Egeland a observé en même temps que le bilan des victimes d’inondations et des sècheresses a diminué considérablement, grâce à la réaction des gouvernements et de la communauté internationale aux alertes.A l’ouverture de la conférence, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a noté que le plus important n’était pas l’argent ou la fourniture de technologies sophistiquées, mais de disposer de moyens simples pour informer les populations et s’assurer qu’elles répondent aux alertes de manière appropriée.Organisée par les Nations unies et le gouvernement allemand, cette conférence, la troisième du genre, a comme hôte de marque l’ancien président américain Bill Clinton. Emissaire de l’Onu pour l’après-tsunami, il devait tenter de relancer la collecte de fonds au profit des victimes de la catastrophe du 26 décembre 2004, qui a fait plus de 220.000 morts dans l’océan Indien. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc