×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    ONU: Davantage de misère dans le monde

    Par L'Economiste | Edition N°:3212 Le 15/02/2010 | Partager

    . 100 millions de personnes touchées par la pauvreté. Sa réduction est peu probable d’ici 2015. Un rapport sur la situation sociale mondiale en 2010L’objectif de réduction de moitié de la pauvreté dans le monde d’ici 2015 a peu de chance d’être atteint, estiment les experts de l’ONU. «Même avant l’arrivée de la crise économique et financière mondiale, le monde n’était pas sur la bonne voie pour réaliser le premier objectif de développement du millénaire en 2015», note ce rapport de l’ONU sur la situation sociale mondiale en 2010 présenté la semaine dernière à Addis Abeba. «Maintenant la crise rend cet objectif encore moins atteignable», juge ce document, intitulé «Repenser la pauvreté». «Mesuré globalement, le nombre de gens vivant dans une extrême pauvreté (défini maintenant par la Banque Mondiale à moins de 1,25 USD par jour pour 2005), est passé de 1,9 milliard en 1981 à 1,4 milliard en 2005. Mais si l’on exclut la Chine, le nombre de personnes vivant dans une extrême pauvreté a en réalité augmenté de 1,1 milliard à 1,2 milliard», précise le rapport. La pauvreté et la faim restent très élevées en Afrique subsaharienne et certaines parties de l’Asie, qui ont été très affectées par les crises des prix du pétrole et des produits alimentaires en 2007-2008. «Plusieurs estimations indiquent que plus de 100 millions de personnes sont tombées dans la pauvreté suite à la crise mondiale des prix des produits alimentaires, et 200 millions supplémentaires suite à la crise économique et financière globale de 2008-2009». A noter que le taux de pauvreté dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) est parmi les plus bas du monde, révèle le rapport de l’ONU. Le taux de pauvreté dans cette région est passé de 7,9% en 1981 à 3,6 en 2005, soit 11 millions de personnes. Selon le document, les pays de la région MENA ont réussi à réduire le taux de pauvreté grâce aux efforts consentis visant à améliorer les prestations en matière de santé et d’éducation, ainsi que l’extension des subventions alimentaire et énergétique. Le rapport cite, à cet égard, la diminution du taux de mortalité infantile qui est passé de 138 pour mille à 47 pour mille, la hausse du taux scolarisation des élèves de plus de 15 ans et l’augmentation de l’espérance de vie dans la région MENA de 58 à 68 ans.Le rapport met également l’accent sur la nécessité d’adopter des stratégi es nationales tendant à favoriser les investissements productifs et de créer des emplois décents afin d’éradiquer la pauvreté, appelant les gouvernements à intégrer les politiques économique et sociale qui convergent vers la production intégrée et la croissance de l’emploi.F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc