×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    ONA-Mines: Explosion des résultats

    Par L'Economiste | Edition N°:468 Le 22/03/1999 | Partager

    · 182 millions de DH contre 83 millions en 1997
    · 122 millions de DH investis dans l'extension d'Imiter
    · 400 tonnes-métal de nouvelles réserves


    Les années se suivent et se ressemblent décidément pour la Société Métallurgique d'Imiter SMI, un des joyaux du Pôle Mines de l'ONA. En 1998, la société a plus que doublé son résultat net, à 182 millions de DH contre 83 millions l'exercice précédent (+118%). Le résultat d'exploitation, lui, s'est fixé à 188 millions de DH (123 millions en 1997).
    C'est probablement l'une des meilleures performances des entreprises inscrites à la cote, même avec l'incidence de la cession des participations que la société détenait dans la Somifer, la Samine et la CTT. Il faudra donc surveiller dans les prochains jours le comportement du titre en Bourse, et l'anticipation que feront les investisseurs du potentiel de bénéfices de l'entreprise. D'ailleurs, et selon des analystes financiers, le titre SMI «se comporte bien depuis le début de l'année».

    32 millions de DH dans la R&D


    La hausse des résultats découle de la conjugaison de deux facteurs essentiels: la mécanique de l'effet-volume et les gains de productivité. En 1998, il est sorti 260 tonnes d'argent du site d'Imiter, pour le même niveau des ressources, se félicite M. Abdelaziz Abarro, directeur général du Pôle Mines de l'ONA. «C'est un niveau record, jamais atteint auparavant», poursuit-il. Cet effet-volume, conjugué à la fermeté du cours sur le marché (+14%), a fait bondir le chiffre d'affaires de plus d'un cinquième par rapport à 1997. Les ventes de la société se sont ainsi établies à 415,3 millions de DH.
    Sur l'ensemble de l'année, la moyenne des cours de l'argent s'est stabilisée à 5,77 Dollars l'once (56,43 DH). Ils devraient se maintenir autour de 5 à 6 Dollars l'once cette année, selon les prévisions de la SMI. Du fait d'un déséquilibre quasi structurel existant entre l'offre et la demande, l'argent continue d'échapper à la morosité qui a caractérisé le marché des matières premières en 1998. «La consommation mondiale annuelle est de 25.000 tonnes et il manque entre 1.600 et 1.700 tonnes aujourd'hui pour satisfaire la demande», souligne M. Abarro. C'est une des raisons qui explique l'extension en cours des capacités de production du site d'Imiter. Ce projet, d'un coût de 122 millions de DH, sera opérationnel avant fin juin. Cette opération vise aussi la réduction du coût du traitement par l'introduction de la flottation avant cyanuration.
    La société continue de multiplier son effort de recherche. Pour l'exercice en cours, les ressources consacrées à la R&D atteignent 32,2 millions de DH contre 23,3 millions auparavant. Les premiers fruits commencent à tomber. L'an dernier, les équipes de recherche de la SMI ont découvert 400 tonnes métal de nouvelles réserves, portant ainsi l'ensemble des réserves de la société à 1.924 tonnes métal. «Avec une production de l'ordre de 250 tonnes en moyenne, l'investissement effectué dans ce domaine en 1998 sera amorti sur 19 mois», explique M. Mohamed Lazaar, directeur des Exploitations du Pôle Mines de l'ONA.

    Rafik IKRAM & Abashi SHAMAMBA

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc