×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    OMX: OK pour le rachat par Borse Dubaï

    Par L'Economiste | Edition N°:2686 Le 04/01/2008 | Partager

    . Champs libre, après des mois de batailleLe conseil d’administration d’OMX a recommandé mercredi dernier à l’unanimité l’offre faite par l’opérateur émirati Borse Dubaï avec le Nasdaq pour devenir le propriétaire de l’opérateur boursier nordique et balte.L’accord sera soumis à partir de lundi 7 janvier aux actionnaires d’OMX sur une période pouvant dépasser un mois, a indiqué un porte-parole d’OMX, Jonas Rodny. «Vers la mi-février, nous devrions connaître la décision des actionnaires», a dit Rodny. En novembre dernier, l’autorité financière suédoise, Finansinspektionen (FI), avait donné son feu vert à Borse Dubaï et au Nasdaq pour s’emparer de l’opérateur boursier OMX.Si les actionnaires donnent leur accord, plus rien ne pourra empêcher le rachat. Le 20 septembre 2007, le Nasdaq et Borse Dubaï avaient annoncé un accord de partenariat global pour prendre le contrôle d’OMX, après des mois de bataille. En mai, le Nasdaq avait en effet lancé une offre sur OMX, approuvée par la direction, avant que Borse Dubaï ne lance en août une contre-offre hostile.Selon les termes d’un accord complexe, Borse Dubaï deviendra l’actionnaire majoritaire mais à terme, la Bourse new-yorkaise reprendra OMX après avoir acheté toutes les parts détenues par Borse Dubaï dans OMX. Cette offre «va créer un nouveau leader dans les échanges, établir une plateforme solide pour une croissance future et renforcer la région nordique et baltique en tant que centre financier», a déclaré dans le communiqué de mercredi le président du CA d’OMX, Urban Bäckström. Parallèlement, Borse Dubaï entrera à hauteur de 19,9% dans le capital du Nasdaq et de 28% dans celui de la Bourse de Londres (London Stock Exchange, LSE). Le 26 septembre, le Nasdaq et Borse Dubaï avaient annoncé détenir 47,6% du capital d’OMX grâce au soutien de grands actionnaires.Sur le plan stratégique, l’opération permettra au Nasdaq de s’affirmer hors des frontières des Etats-Unis, après l’échec en février de sa tentative de rachat du LSE et alors que les places boursières sont lancées dans une course à la concentration.OMX mène depuis plusieurs années une stratégie offensive en Europe septentrionale. Il détient les Bourses de Copenhague, Stockholm, Helsinki, Reykjavik, Riga, Tallinn et Vilnius.Le Nasdaq bénéficiera en outre d’un portefeuille de produits de qualité et pourra se développer dans les dérivés, son point faible. Il pourra enfin proposer la cotation de titres à l’international. Des valeurs comme Nokia, Ericsson ou H&M, Scania et Electrolux, sont cotées à Stockholm ou Helsinki.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc