×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Enquête

    OFPPT: Vingt nouvelles filières pour cette rentrée

    Par L'Economiste | Edition N°:593 Le 13/09/1999 | Partager

    · Plus de 51.000 stagiaires prendront place dans les établissements de formation professionnelle
    relevant de l'Office

    · Plusieurs innovations à introduire cette année


    Ce sont 30.270 stagiaires qui prendront pour la première fois ce 13 septembre le chemin des établissements de formation relevant de l'Office Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT). Leur sélection n'a pas été facile. Elle s'est opérée grâce au système d'orientation professionnelle basé sur les tests psychotechniques et les entretiens. Sur les 130.000 jeunes inscrits aux tests d'admission, le quart seulement a pu passer le cap.
    Leurs aînés, inscrits en deuxième année, ont repris les cours une semaine plus tôt, le 6 septembre. Au total, les établissements de l'Office accueillent cette année pas moins de 51.680 stagiaires.
    L'OFPPT poursuit la restructuration de la formation. Ainsi, quelque 185 opérations de création ou de reconversion de filières sont dans le pipe. En outre, les responsables de l'Office prévoient le lancement pour cette rentrée d'une vingtaine de filières dans les secteurs jugés porteurs. Il s'agit notamment de l'audiovisuel avec ses options image, son et montage, la maintenance des installations automatisées, les enseignes lumineuses, la miroiterie et le travail du bois.
    Pour ce qui est des structures, un nouvel établissement supérieur spécialisé en informatique et gestion ouvrira ses portes cette année à Khouribga. Sa création a été décidée lors du dernier conseil d'administration de l'Office en juillet dernier. Ce centre disposera d'une capacité d'accueil de 144 places pédagogiques.

    De plus, les centres de qualification professionnelle de Hay Hassani et de Moulay Rachid à Casablanca ont été agrandis pour accueillir respectivement 379 et 390 places pédagogiques. Ce qui portera la capacité de l'Office à 44.500 places, soit 2,7% de plus que l'année précédente.
    Quant à la «formation en cours d'emploi», il a été décidé de doubler le nombre des bénéficiaires en les portant à 32.000. Pour ce, l'OFPPT devra introduire le système du tiers payant dans le cadre des contrats spéciaux de formation (CSF). Visant à faciliter davantage l'accès des PME-PMI au système, ce nouveau concept permettra aux bénéficiaires de ne s'acquitter que de la différence de ce qui sera remboursé.
    Les cours du soir ont, de leur part bénéficié, à la fin de l'exercice dernier, d'aménagements. Aujourd'hui, les candidats sont orientés professionnellement afin d'adapter l'apprentissage aux contraintes du travail, est-il indiqué. Ainsi, une souplesse a été introduite en rendant ces formations modulables. Prévue pour début octobre, la rentrée pour les cours du soir concernera environ 15.000 candidats.
    Dans le registre des prestations en faveur des entreprises, les responsables de l'OFPPT assurent que les formations inter et intra-entreprises ont connu une nette évolution. En 1998/99 plus de 117.000 salariés en ont bénéficié, et l'Office table sur une hausse de 22% cette année.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc