×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Affaires

ODEP: Un bon cru 2003

Par L'Economiste | Edition N°:1745 Le 12/04/2004 | Partager

. L'Office prévoit un programme d'investissement de 2,7 milliards de DH jusqu'en 2007. Il a amélioré ses performances grâce à une politique de maîtrise des chargesBonnes performances 2003 pour l'Odep. C'est du moins ce qui ressort de la présentation du rapport d'activité de l'Office lors du conseil d'administration présidé par Karim Ghellab, ministre de l'Equipement le 5 avril à Rabat. Ainsi, le chiffre d'affaires réalisé en 2003 a atteint 2,134 milliards de DH, soit une augmentation de 3,8% par rapport à 2002. Et ce, en dépit d'une légère baisse du trafic global de 1,5% (56,4 millions en volume). Celle-ci est due, selon Mustapha Barroug, DG de l'office, à la régression du trafic des hydrocarbures transitant par le port de Mohammédia de 12,8%, suite à l'incendie de la Samir. Et au recul de 24% des importations céréalières en raison d'une bonne campagne agricole nationale. Le trafic portuaire, quant à lui, a atteint à fin 2003, un peu plus de 63 millions de tonnes, dont 38,3 à l'import (soit -1%) et 24,3 millions à l'export, soit -2,2% par rapport à l'année précédente. Par mode de conditionnement, les marchandises et le trafic unitarisé ont enregistré une évolution respective de 6,7 et 7,7%. «L'Odep a amélioré ses performances financières grâce à une optimisation de son outil de production, et à la maîtrise de ses charges», indique le DG de l'office. Ces performances ont permis à l'Odep d'autofinancer à 70% (soit 1,642 milliard de DH) son projet de transfert de la caisse interne de retraite au RCAR dont le coût global s'élève à 2,342 milliards de DH. Quant au reliquat (700 millions de DH), il a fait l'objet d'un emprunt obligataire d'une maturité de 5 ans. «Ce dernier ne bénéficiant pas de la garantie de l'Etat a suscité un véritable engouement puisqu'il a donné lieu à une sur-soucription de 3,3 fois son montant», indique l'office.Pour les prévisions de 2004, l'Odep table sur une progression de 4% aussi bien pour le trafic portuaire que pour le transit des passagers, qui doivent atteindre respectivement 59 millions de tonnes et 3,6 millions de passagers dans les différents ports du royaume. S'agissant de l'activité conteneurs, la tendance à la hausse à 2 chiffres se confirme annuellement, a fait savoir Barroug. Les prévisions sont estimées à 5 millions de tonnes, ce qui équivaut à une augmentation de 11% par rapport à 2003.Côté programme d'investissement, les engagements à fin décembre 2003 se sont élevés à 768 millions de DH, répartis entre les infrastructures, les équipements et les études. Outre l'extension du Terminal Est au port de Casablanca, d'autres opérations ont été réalisées et mises en service. Par ailleurs, l'Odep a mis en place un programme d'investissement qui porte sur une enveloppe de 2,7 milliards de DH, couvrant la période 2003-2007. Ce dernier servira à réaliser des projets de développement et de renforcement de l'outil portuaire afin de satisfaire les attentes des opérateurs.


Valeur ajoutée

Sur le plan financier, Mustapha Barroug a annoncé que le chiffre d'affaires prévu en 2004 est de l'ordre de 2.177 millions de DH, en progression de 4%. Les charges d'exploitation hors amortissement accuseront, de leur côté, une modeste hausse de 1,4% par rapport à 2003. Il a en outre rappelé que la poursuite de la politique de maîtrise des charges et le perfectionnement continu de la productivité serviront à améliorer des performances de l'office et de là augmenter la valeur ajoutée et le résultat d'exploitation de 4,6 et 22,3%.Meryeme MOUJAB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc