×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

OCE: Le CA de la dernière chance

Par L'Economiste | Edition N°:3180 Le 29/12/2009 | Partager

. Plans d’action et budget prévisionnel sur 5 ans au menu. Reste le problème du financement des RH L’Office de commercialisation et d’exportation tiendra son conseil d’administration le jeudi 7 janvier prochain. C’est le 3e depuis la nomination du nouveau management intervenue en juillet 2008. L’évènement est jugé capital pour la dynamisation de cette entreprise publique. D’autant plus qu’elle est appelée à jouer un rôle de premier ordre dans la mise en œuvre du plan Maroc Vert, notamment son volet solidaire. Car, dans ce contexte, l’Office a pour mission principale d’accompagner le petit producteur tout au long du processus de production, de conditionnement et de commercialisation tant sur le marché local qu’à l’exportation. Ceci concerne bien évidemment les secteurs d’agrumes, primeurs et autres produits du terroir. Le tout, à travers l’agrégation. Or, à l’heure où la campagne d’exportation aborde sa vitesse de croisière, l’Office est-il en mesure d’accomplir les tâches qui lui sont dévolues dans le cadre de sa vision stratégique? Selon Najib Mikou, directeur général de l’Office, «cette vision a été déclinée en plans opérationnels sur cinq années. Avec à la clé un budget prévisionnel, lui aussi s’étalant sur un quinquennat». Côté agrégation, l’Office a défini une quinzaine de projets toujours en attente d’être validés par l’Agence de développement agricole. Sur le plan de la gestion interne, un nouvel organigramme appuyé par un manuel d’organisation générale a été élaboré. Mais sa mise en œuvre dépend de l’aval du département des Finances, notamment pour autoriser le recrutement des profils nécessaires. Aval qui reste lié avant tout à l’appréciation de la Commission interministérielle de restructuration des entreprises publiques. Laquelle commission tarde aussi à tenir ses assises, tout particulièrement pour statuer sur le cas OCE. Par ailleurs, la redynamisation de ce dernier s’insère également dans le cadre de la stratégie globale d’exportation élaborée par la tutelle elle-même. Elle cible la restructuration de tous les organismes relevant du Commerce extérieur comme l’OCE, le Cmpe (Centre marocain de promotion des exportations) et l’Ofec (Office des foires et expositions de Casablanca). Et l’OCE se trouve être le fer de lance de cette stratégie. Tout particulièrement pour les produits dont le gouvernement dispose de plans sectoriels. Il en est ainsi de l’agriculture, de l’agro-industrie et des produits de la mer. Car, l’enjeu réside avant tout dans la réhabilitation du petit producteur exportateur. Atteindre cet objectif revient à opérer une mise à niveau de l’Office. A divers niveaux, organisationnel, financier et opérationnel. Ce sont d’ailleurs, les principaux sujets du débat du prochain conseil. Reste à savoir si une célérité accompagnera la mise en œuvre de ses recommandations.


Missions

Entre autres missions, l’OCE a pour tâche d’agréger les petits producteurs et leur offre, de mutualiser les intrants, de valoriser les productions et de les commercialiser. Soutien et encadrement seront aussi fournis aux agrégés. Le tout, dans un cadre contractuel avec les services extérieurs du ministère de l’Agriculture et autres prestataires privés. Côté financement, l’Office entend se placer en tant que facilitateur entre le système bancaire et ses agrégés, voire auprès de ses clients importateurs. Pour cela, il aura l’offre nécessaire, car nanti de moyens adéquats. En plus de l’outil de conditionnement, l’OCE dispose d’une chaîne de froid, forte de 40.000 tonnes de capacité.A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc