×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

NYSE Euronext en discussions pour racheter la Bourse Amex

Par L'Economiste | Edition N°:2691 Le 14/01/2008 | Partager

. Montant de la transaction: 350 millions de dollarsL’opérateur boursier NYSE Euronext est en discussions pour racheter un plus petit rival, l’American Stock Exchange (Amex), pour un prix qui pourrait atteindre 350 millions de dollars, selon le Wall Street Journal dans sa version en ligne.Une annonce pourrait être faite courant janvier, selon le quotidien, qui cite des sources proches du dossier. Mais les deux parties discutent encore du montant de l’acquisition, l’Amex cherchant à obtenir un meilleur prix.L’Amex, vieille place boursière new-yorkaise qui a perdu du terrain ces dernières années, cherchait à s’allier à un autre opérateur depuis plusieurs mois. Elle a envisagé un mariage avec plusieurs acteurs, dont la Bourse de Toronto et la Bourse allemande Deutsche Börse, croit savoir le journal.Mais NYSE Euronext, poids lourd incontournable des Bourses mondiales, est finalement apparu comme le candidat idéal, ajoute-t-on de même source.Selon des analystes cités par le quotidien, le prix proposé avoisine les 350 millions de dollars pour la totalité d’Amex, soit une légère prime sur la valorisation actuelle du groupe, qui tourne autour de 320 millions.Pour NYSE Euronext, né l’an dernier du rapprochement entre l’opérateur du New York Stock Exchange et la Bourse pan-européenne Euronext, l’opération représente un prix modeste. Elle lui permettra de poursuivre en tête la course à la consolidation que connaît le secteur des marchés actions et où sa rivale Nasdaq est très déterminée.Le Nasdaq, la Bourse électronique américaine, s’est en effet allié avec son homologue de Dubaï pour acheter la place scandinave OMX. L’opération, qui est en cours, valorise OMX à 3,4 milliards d’euros. Le Nasdaq a également repris en octobre la Bourse de Boston pour 61 millions de dollars et la Bourse de Philadelphie pour 652 millions de dollars.Toujours en Amérique du Nord, la Bourse de Toronto a racheté en décembre la place concurrente de Montréal pour 1,3 milliard de dollars américains.Une combinaison Nyse-Amex réunirait deux acteurs historiques de la finance américaine. L’Amex, qui opère depuis le quartier financier au sud de Manhattan, a commencé son activité en 1842. L’entité est organisée sous forme de mutuelle dont le capital est détenu par ses membres.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc