×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Nucléaire
    Les USA veulent signer un nouveau traité à Prague

    Par L'Economiste | Edition N°:3240 Le 25/03/2010 | Partager

    . Des contacts avec les autorités tchèques et Moscou. Un sommet sur la sécurité nucléaire les 12 et 13 avrilUN haut responsable américain a confirmé, hier mercredi, que la Maison Blanche était en contact avec les autorités tchèques et Moscou pour que Prague accueille la signature d’un accord de désarmement nucléaire succédant au traité START, sans donner de date pour cette cérémonie. «Nous sommes toujours en train de mettre une dernière main à un nouveau traité START, mais nous avons parlé à nos alliés tchèques et aux Russes sur une signature à Prague lorsque le traité sera terminé», a précisé ce responsable sous couvert de l’anonymat, confirmant des informations données plus tôt par les autorités tchèques. «Prague est l’endroit où le président Barack Obama a prononcé un discours au printemps dernier sur le contrôle des armes nucléaires et sa vision pour la non-prolifération, et c’est là que nous avons toujours voulu organiser une signature», a-t-il conclu. De son côté, la Russie avait déjà fait savoir à plusieurs reprises qu’elle était pour que Prague accueille cette signature. «Donc je suppose qu’il ne devrait pas y avoir de problème» pour que le choix se porte sur la capitale tchèque, a expliqué Jiri Benes, chef du service de presse du ministère tchèque des Affaires étrangères, un peu plus tôt mercredi. Cela étant, la porte-parole du président russe Dmitri Medvedev, Natalia Timakova, s’est refusée à tout commentaire, de même que des responsables du ministère russe des Affaires étrangères. Les médias russes ont rapporté qu’Américains et Russes souhaitaient signer le successeur de START 1, conclu en 1991 et arrivé à échéance le 5 décembre 2009, avant un sommet sur la sécurité nucléaire prévu à Washington les 12 et 13 avril. «Le Traité est prêt à environ 95%», a déclaré mardi dernier le chef d’état-major russe, le général Nikolaï Makarov. «Nous devons encore résoudre certaines questions, obtenir notamment l’accord des Etats-Unis pour inclure les questions de défense antimissile dans le traité», avait-il dit au quotidien Rossiïskaïa Gazeta. Barack Obama et Dmitri Medvedev envisageaient de conclure avant fin 2009 un nouvel accord START, mais les négociations ont traîné. Signé en 1991, START avait conduit à une réduction importante des arsenaux nucléaires et imposé des contrôles entre les deux anciens adversaires de la Guerre froide.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc