×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Nucléaire: La Russie s’en mêle

    Par L'Economiste | Edition N°:2488 Le 20/03/2007 | Partager

    . Pourparlers avec des représentants d’Atomstroyexport . Le réacteur pourrait être implanté dans la région de Safi La Russie fait son entrée dans la course relative à la future centrale nucléaire civile au Maroc. Une délégation du consortium étatique russe Atomstroyexpor  a fait le déplacement hier à Rabat où elle a rencontré des représentants des autorités marocaines. Les pourparlers porteraient sur le lancement d’une étude de faisabilité pour la réalisation d’un réacteur nucléaireAnnoncée par le groupe russe, l’information a été confirmée côté ONE. Cette visite donne suite à celle effectuée en septembre dernier à Moscou par une délégation marocaine présidée par Younès Maâmar, directeur général de l’Office. Elle confirme les ambitions nucléaires à usage civil du pays, notamment dans la production de l’électricité et sa volonté politique de réduire sa dépendance énergétique. Ceci, à un moment où les besoins en sources d’énergie enregistrent des hausses moyennes de 8% annuellement et où la facture pétrolière ne cesse d’augmenter. La menace de crise annoncée en matière d’électricité, avec des premières coupures dès 2008, a été pour beaucoup dans l’accélération du processus d’acquisition par le Maroc de la technologie nucléaire civile. Si le discours politique est hésitant et l’appel d’offres relatif à la future centrale toujours au stade de projet, les propositions de pays comme la France et les Etats-Unis commencent à prendre forme. Côté russe, le réacteur proposé est de type VVER-1000, développé du temps de l’Union soviétique dans les années 1980. A son caractère opérationnel et ses garanties de sécurité s’ajoute son prix (1,5 milliard de dollars), largement plus abordable que ses «concurrents» européens et américains. Mais le prix n’est pas le seul argument. «Tout partenariat pour le nucléaire ne doit pas obéir aux seules considérations économiques, mais plutôt politico-industrielles. Acquérir une centrale nucléaire n’est pas comme acheter un train. Nous parlons d’une coopération à très long terme où les puissances avec lesquelles le Maroc est allié devraient avoir l’avantage. A commencer par la France », explique une source au Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires (Cnesten). Quel que soit son développeur, le premier réacteur nucléaire devra être lancé entre 2016 et 2017. Le choix du site est d’ores et déjà effectué. La nouvelle centrale sera édifiée à Sidi Boulbra, dans la zone côtière située entre Safi et Essaouira.La centrale scientifique dans la région de Kénitra servira de premier test quant à la capacité du pays à prendre en charge cette technologie. Le projet va bon train. Il subit actuellement des essais à froid et sera opérationnel dans les quelques semaines à venir, assure-t-on du côté du Cnesten. Il s’agit d’un réacteur de type Triga Mark II (deux mégawatts), dédié à la recherche et l’expérimentation.


    Carte de visite

    Atomstroyexport est le premier opérateur nucléaire de Russie. Parmi ses principaux clients, des puissances comme l’Inde et la Chine, mais aussi des pays comme l’Iran. A eux seuls, les accords gouvernementaux signés avec ces trois pays portent sur des investissements de l’ordre de 4,5 milliards de dollars. Atomstroyexport est également présente dans l’Europe de l’Est avec, notamment, des projets en Pologne, en Hongrie et en République tchèque. Elle a implanté des centrales type VVER-1000 dans des pays comme la Finlande.Tarik QATTAB

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc