×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Nouvelle zone touristique pour MedZ

    Par L'Economiste | Edition N°:2424 Le 18/12/2006 | Partager

    . La filiale de la CDG va aménager Zahrat Annakhil sur 182 ha à Marrakech . 480 millions pour l’équipement de la zone d’une capacité de 6.000 lits EN moins de 5 ans, la CDG s’engage dans une deuxième zone touristique et résidentielle à Marrakech. «C’est que Marrakech est devenue une marque qui se vend», se réjouissent les responsables de la Caisse de dépôt et de gestion. Après l’Aguedal lancée en 2002 avec 50 lots touristiques et entièrement valorisée actuellement, c’est donc au tour de Zahrat Annakhil, qui couvre une superficie de 182 ha en plein coeur de la palmeraie. Ainsi, du côté de Bab Atlas, le projet prévoit d’édifier 6 hôtels de luxe, 5 maisons d’hôtes, 29 lots résidences, une zone immeuble et enfin des équipements de loisirs et sanitaires. A travers MedZ - c’est désormais le nom de sa filiale d’aménagement -, la CDG sera l’aménageur et se chargera de l’équipement de la zone pour un coût global de 480 millions de DH. . Des investisseurs portugais intéressésAu total, le projet devrait offrir une capacité additionnelle de 6.000 lits à l’horizon 2010. Les prix de ventes des terrains sont fixés entre 600 et 700 DH selon les lots et les superficies. En outre, les établissements touristiques pourraient faire appel à des institutions qui prendraient en charge une partie de l’investissement, à l’instar de ce qui a été fait pour l’Aguedal. L’attribution des lots sur la base d’un cahier des charges privilégiera des investisseurs avec des projets de grande envergure et qui s’inscrivent dans la dynamique de la cité ocre, annonce-t-on. Seront également prises en compte les références et la notoriété des acquéreurs. Des investisseurs portugais se seraient déjà manifestés. Ils étaient présents lors de la journée d’information organisée à Marrakech le week-end dernier au profit des investisseurs nationaux et internationaux. En principe, les candidatures devraient être déposées en janvier prochain avec une attribution définitive en mars. Selon les responsables de MedZ, la dimension environnementale revêt une importance capitale dans les futurs projets de cette zone. L’aménageur s’engage à planter 30.000 palmiers sur le site et à mettre à la disposition du grand public une palmeraie de 10 ha. La CDG qui, depuis 2003, a réorienté certaines de ses filières pour devenir de vraies locomotive du tourisme, comme se plait à le rappeler Mustapha Bakkoury, directeur général, a mis en place une stratégie et mobilisé les moyens. D’abord à travers l’aménagement. Et le bras armé de son action est MedZ, ex-Maroc Hôtels et Villages (MHV). La filiale aménagement de la CDG ira également vers l’aménagement des zones spécialisées et des services spécifiques à chaque secteur, comme ceux relatifs aux télécommunications, aux zones offshore, insiste Ali Ghannam, président de MedZ. En effet, aux côtés des zones touristiques comme celle de l’Aguedal et de Ghandouri à Tanger, la filiale de la CDG est aménageur de CasaShore à Casablanca et de Technopolis à Salé. Enfin, MedZ a été retenue pour la conception du parc industriel à Jorf Lasfar. B. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc