×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Nouvel investissement de Fadesa

Par L'Economiste | Edition N°:2237 Le 20/03/2006 | Partager

. Le groupe mise 100 millions de DH dans un 4 étoiles. Le Barcelo Casablanca renforce l’offre affairesL’offre en hôtels 4 étoiles s’est renforcée à Casablanca. La métropole s’est, en effet, dotée d’un nouvel établissement de 14 étages sur le boulevard d’Anfa. Il s’agit de la première unité réalisée au Maroc en partenariat entre les groupes Fadesa et Barcelo Hotels et resorts .  Inauguré le 17 mars dernier en grande pompe par le ministre du Tourisme, Adil Douiri, l’hôtel Barcelo Casablanca compte 14 étages et propose 85 chambres doubles et deux suites. En plus d’un centre d’affaires. Les deux groupes ont investi pas moins de 100 millions de DH dans sa réalisation. On estime dans les milieux professionnels que la construction de cette unité répond à la demande, toujours grandissante, sur Casablanca. Une offre hôtelière touristique et surtout d’affaires. Construit dans un style à l’architecture moderne, le Barcelo Casablanca est à l’image de tout le boulevard d’Anfa dont les autorités veulent faire un prolongement de la zone d’affaires déjà existante dans le centre-ville. Le premier étage de l’hôtel est d’ailleurs entièrement consacré aux salles de réunion.Pour le ministre du Tourisme, tout autant que pour les autorités locales, les milieux des affaires et les voyagistes, une telle unité ne manquerait certainement pas de booster l’offre Casablanca sur le segment des incentives. On le savait, nombreux sont ceux qui se plaignent dans les milieux concernés du peu d’alternatives que propose la ville pour l’organisation de conférences et de congrès. L’offre existante propose plus de palaces que de 4 étoiles à même de drainer un plus grand nombre de congressistes. Un manque que les responsables du développement de la ville ont toujours considéré comme un handicap et dont ils ont sérieusement conscience. Surtout que, sur le segment des affaires, la priorité est donnée aux établissements situés non loin du centre-ville et facilement accessibles tant au niveau de la logistique que des tarifs. C’est pourquoi le développement de l’offre 4 étoiles est privilégié dans le futur Plan de développement régional touristique «PDRT» élaboré pour la métropole. En d’autres termes, l’objectif est de renforcer la vocation de ville d’affaires de Casablanca et aussi à en faire une destination touristique à part entière. Le choix du boulevard d’Anfa pour la construction du Barcelo Casablanca n’est d’ailleurs pas fortuit. C’est sur ce boulevard qu’existent déjà deux grands hôtels à vocation d’affaires et de tourisme. Ce n’est pas tant la disponibilité du terrain que plutôt sa proximité des grands centres d’affaires développés tout alentour qui a dicté la construction du Barcelo Casablanca. Le boulevard est un prolongement de la future avenue Royale appelée à devenir le centre névralgique de la métropole. En plus, en le remontant, on débouche sur la partie hautement touristique d’Aïn Diab et de tout ce qu’elle offrira comme infrastructures touristiques. Jamal Eddine HERRADI  

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc