×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Culture

Nouveau concept de galerie d’art

Par L'Economiste | Edition N°:2891 Le 29/10/2008 | Partager

. «RempArt Galerie» ouvre ses portes à Marrakech. Exposition de deux mois de l’artiste Mounia Dadi«RempArt Galerie» va être inaugurée à Marrakech le 15 novembre prochain. Il s’agit d’une galerie en appartement, où les visiteurs prennent rendez-vous avec la galeriste avant de venir. Kenza Cherkaoui, la fondatrice, explique que l’objectif est d’organiser pour chaque client «un accueil personnalisé et privilégié, où il pourra avoir toutes les informations souhaitées». D’après elle, ce type de galerie est en vogue à New-York. A l’occasion de cette inauguration, RempArt Galerie organisera un cocktail où le public pourra prendre connaissance avec la jeune artiste peintre Mounia Dadi, qui présentera une vingtaine d’œuvres, comprenant des toiles, des totems et des peintures-sculptures sur bois. Intitulée «Introspection», cette exposition durera deux mois. Toutes ses toiles tournent autour du même thème, celui de la condition humaine. A travers son art, elle essaye d’exprimer la théorie philosophique selon laquelle l’être humain est toujours dans un combat éternel où il lutte contre deux forces qui lui échappent: l’infiniment grand et l’infiniment petit. L’infiniment grand représentant l’univers et le monde extérieur, l’infiniment petit son monde anatomique intérieur qui lui échappe également. «Face à ces deux forces, l’homme essaye de trouver un équilibre, pour pouvoir avancer». Mounia Dadi est détentrice d’un baccalauréat L (Littérature et philosophie) obtenu au lycée Victor Hugo à Marrakech et d’un «Bachelor of arts» en communication et histoire de l’art, décroché à Hofstra University à New-York. Issue d’une famille où l’expression artistique a toujours été omniprésente, elle a très vite éprouvé la création comme une nécessité. Sa passion pour la peinture s’est donc manifestée très tôt dans l’enfance. Sa mère étant médecin en anatomie pathologique, elle a très jeune été fascinée par le microscopique. Après de longues années de cheminement, d’introspection, d’expériences et de voyages, elle a choisi de faire de la peinture son métier.… Aujourd’hui, c’est une façon pour elle de s’exprimer librement. Voilà quelques années déjà que la scène internationale lui sourit, puisqu’elle a enchaîné les expositions aux Etats-Unis, au Canada, en Espagne, à Dubaï, en Belgique et en Chine. Au Maroc, elle a déjà participé à des expositions collectives, mais c’est la première fois qu’elle expose individuellement. Installée à Marrakech depuis deux ans, elle souhaite se faire connaître dans son pays et continuer à travailler dans le domaine de l’art. Ses œuvres seront en vente à des prix variant entre 40.000 et 100.000 DH. Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc