×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Notariat: Un éditeur de logiciels s’installe au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:2423 Le 15/12/2006 | Partager

    . Acte notarié, formalités administratives, tenue de la comptabilité… les offres. Informatiser les relations avec l’administration, seconde étapeSécuriser et fluidifier les transactions notariales. Telle est l’offre de l’éditeur français de logiciels destinés aux études notariales, GenApi. Cela fait trois ans que la direction de cette société héraultaise (région de Montpellier dans le sud de la France) multiplie les allers-retours entre Casablanca et l’Hexagone. Objectif: créer une filiale marocaine de leur société pour commercialiser leurs logiciels. Actuellement en cours de création, GenApi Maroc lancera ses solutions informatiques sur le marché dès le mois prochain. Les logiciels de la société héraultaise concernent la production d’actes notariés, les formalités administratives et la tenue de la comptabilité de l’étude. «L’informatisation des études notariales est devenue une nécessité, eu égard au grand nombre de dossiers à traiter. Les solutions de GenApi permettent justement d’assurer non seulement la rapidité, mais aussi la sécurisation de la production notariale», explique Me Es-Said Boujida, consultant juridique de GenApi Maroc. Avec les solutions de l’entreprise Héraultaise, il suffit aux notaires, pour produire un acte notarié, par exemple, d’entrer les noms et informations relatives aux cocontractants, si ces derniers n’éxistent pas sur la base de données, pour avoir une copie de l’acte, prête à la signature. Selon Jean-Luc Boixel, directeur général de GenApi, «les modèles des actes, formalités et autres règles comptables que nous lancerons sur le marché marocain seront bien entendu adaptés à la législation marocaine». Mieux encore, poursuit Boixel, «nos clients pourront également bénéficier d’une mise à jour continuelle des logiciels en fonction de l’évolution de la législation». L’étude notariale n’est qu’un premier pas pour la société GenApi qui compte s’attaquer, dans un deuxième temps, à la e-inscription à la conservation foncière et à la e-déclaration aux services d’enregistrement. «Le développement du e-gouvernement au Maroc devrait permettre aux études notariales d’informatiser davantage leurs relations avec les différents services administratifs», souligne Philippe Rivière, PDG de GenApi. Et à Boujida d’ajouter, «cela va aussi et surtout réduire au maximum les intermédiaires et les encombrements devant ces services». GenApi a déjà commercialisé ses services en continent africain. «Nous avons prospecté au Sénégal, Mali et Togo. Mais nous n’avons pas créé de filiale parce que la taille de ces marchés ne le permettait pas», explique Rivière. Au Maroc, la société dispose d’un marché de plus de 400 études dont 160 dans la seule région de Casablanca.


    33 millions d’euros de chiffre d’affaires

    En 1988, Philippe Rivière, actuellement PDG de GenApi, crée cette société avec 4 personnes pour développer sur IBM AS400 un logiciel pour d´importantes études notariales parisiennes. En 1994, la start-up adapte son logiciel aux micro-ordinateurs. Elle s’attaque à d’autres marchés tels que la Belgique ou encore l’Allemagne. Avec 250 salariés, GenApi réalise un chiffre d’affaires annuel de 33 millions d’euros. L’éditeur compte beaucoup sur le service après vente (SAV) qui s’accapare près du tiers de ses ressources humaines. «Le SAV constitue un pan important de notre offre, puisqu’il nous permet d’assurer nous-mêmes les formations pour nos produits et les mises à jour nécessaires», souligne Jean-Luc Boixel. Naoufal BELGHAZI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc