×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Nippon Steel et Posco renforcent leur alliance

    Par L'Economiste | Edition N°:2355 Le 06/09/2006 | Partager

    . Une réaction du géant Mittal-ArcelorLes groupes sidérurgiques japonais Nippon Steel et sud-coréen Posco envisagent de renforcer leur alliance stratégique conclue en 2000, alors que le mouvement de concentration s’accélère dans l’industrie mondiale de l’acier, ont-ils fait savoir hier. Nippon Steel et Posco, respectivement numéro deux et trois de la sidérurgie mondiale derrière Arcelor-Mittal, ont mis sur pied des équipes communes pour discuter de cette consolidation, a indiqué le japonais. «Il est vrai que nous envisageons des mesures concrètes, mais rien n’a encore été décidé», a affirmé Nippon Steel. Si l’on en croit le quotidien d’affaires japonais Nihon Keizai Shimbun (Nikkei), les deux groupes envisagent notamment de développer conjointement des activités minières en Australie dès 2007, de coopérer en matière de transport de leurs matières premières (comme le minerai de fer et le coke), et de renforcer leurs participations croisées. En 2000, Nippon Steel avait pris une participation d’environ 3% dans Posco, lequel avait acquis en retour environ 2% de Nippon Steel. Mais la coopération entre les deux groupes s’est jusqu’à présent limitée à des échanges de personnel et à des recherches communes dans le domaine des technologies environnementales. Selon Hideki Ito, analyste du secteur sidérurgique à SMBC Friend Securities, les pourparlers actuels entre les deux géants asiatiques «constituent un effort conjoint pour prévenir une menace potentielle d’acquisition» hostile, après la récente bataille boursière Arcelor/Mittal. «On s’attend à ce que le marché asiatique soit le prochain théâtre de la réorganisation mondiale de l’industrie». Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc