×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

New Delhi frappée en plein coeur

Par L'Economiste | Edition N°:2141 Le 31/10/2005 | Partager

. Des attentats terroristes font plus de 50 morts. Arrestation de dix suspects dont trois à la gare Au moins 55 personnes ont été tuées et 152 blessées dont des étrangers, samedi dernier à New Delhi, dans de violentes explosions attribuées par le Premier ministre indien à des «éléments terroristes» et qui ont frappé des marchés bondés à quelques jours de l’une des principales fêtes hindoues. «Nous avons comptabilisé 55 morts dans différents hôpitaux de la ville», a annoncé un responsable du ministère de la Santé à l’AFP, ajoutant que «le nombre de blessés s’élève à 152». Les explosions ont frappé le marché populaire de Paharganj fréquenté par des touristes occidentaux de même que les marchés de Gole et de Sarojini Nagar. Suite à quoi, la police a décrété l’état d’alerte maximum à New Delhi et d’autres marchés de la capitale indienne ont reçu l’ordre de fermer. Elle a procédé dans la soirée de l’attentat à l’arrestation de dix suspects, dont trois ont été interpellés à la gare centrale de New Delhi. Le porte-parole du service des pompiers de New Delhi, Satya Prakash, a déclaré avoir reçu un total de quatre appels pour des explosions, mais l’un d’eux était un canular. Les attentats, qui ont été revendiqués par un groupe inconnu qui se nomme Inquilab (révolution), surviennent un peu plus de deux semaines après que l’ambassade des Etats-Unis à New Delhi eut mis en garde contre une possible menace d’attentats contre les intérêts américains dans la capitale indienne et dans plusieurs villes du pays. Elles coïncident avec le déraillement d’un train qui a fait plusieurs victimes et viennent compliquer la situation d’un pays qui souffre toujours des séquelles du tremblement de terre du Cachemire. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc