×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
International

Négociations OMC: Réunion ministérielle au Kenya

Par L'Economiste | Edition N°:1971 Le 04/03/2005 | Partager

. Plus de considérations humaines dans les règles du commerce mondialUne réunion rassemblant près de 30 ministres du monde entier s’est ouverte le 3 mars près de Mombasa pour tenter de combler le fossé Nord/Sud dans le cadre des difficiles négociations sur la libéralisation du commerce mondial, a constaté un journaliste de l’AFP. Mais dans le même temps, plusieurs centaines de manifestants hostiles à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui voulaient se rendre sur les lieux de la conférence, à Ukunda, une station balnéaire, au sud de Mombasa, ont été stoppés par la police kenyane. Ils portaient des banderoles protestant contre les subventions agricoles des pays riches. Avant la réunion du 3 mars, les pays en développement avaient haussé le ton, affirmant vouloir «arriver à des choses concrètes, à des engagements précis, avec des dates précises» de la part des pays riches sur les questions sensibles de l’agriculture et du développement, selon le ministre kenyan du Commerce, Mukhisa Kituyi. Lors d’une conférence de presse tenue le 1er mars à Nairobi, le ministre avait également appelé à «plus de considérations humaines dans les règles du commerce mondial». Les 148 pays membres de l’OMC ont exprimé l’espoir de parvenir avant la fin de l’année à un accord sur toutes les modalités du cycle de libéralisation commerciale lancé à Doha (Qatar) fin 2001. Une nouvelle et importante réunion ministérielle est prévue en décembre à Hong Kong pour se mettre d’accord sur l’architecture finale du cycle de négociations de Doha. Et la réunion au Kenya va tenter de rapprocher les différents points de vue pour permettre la conclusion d’un accord dans les mois à venir. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc