×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Nabil Benabdallah: L’argent, la calomnie, la bassesse…

Par L'Economiste | Edition N°:2607 Le 11/09/2007 | Partager

. Le candidat du PPS revient sur les circonstances de son échec à Témara Nabil Benabdallah, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement et aussi candidat malheureux aux dernières élections, estime que le bilan du scrutin est positif. Il dénonce également la campagne calomnieuse dont il a été victime de la part de ses adversaires du PJD dans la circonscription de Témara-Skhirat. . L’Economiste: Quelle lecture faites-vous des résultats du scrutin du 7 septembre?- Nabil Benabdallah: En dépit de certains aspects négatifs dus au taux de participation relativement faible et à la persistance dans l’utilisation de l’argent pour l’achat des voix, le bilan des élections du 7 septembre est positif. Et cela pour plusieurs raisons.En premier et contrairement aux prévisions catastrophistes et catastrophées d’un certain nombre de milieux et de médias internationaux mais également des opinions et de soi-disant sondages au niveau national, les islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD) font du surplace loin du raz-de-marée annoncé. D’autant plus que cette fois, ils ont couvert toutes les circonscriptions. Et ce aussi en dépit d’un taux de participation faible qui a desservi en particulier les forces démocratiques. De cette manière, il apparaît clairement que loin des fanfaronnades de ses dirigeants qui avaient pronostiqué plus que 80 à 90 sièges, le PJD en est réduit à sa représentativité réelle. En deuxième lieu, la majorité sortante composée de cinq partis (USFP, PI, PPS, RNI et MP) sort majoritaire des urnes. De ce fait, elle est en mesure de poursuivre derrière SM le Roi le processus de réformes et de modernisation du pays. . Et la Koutla dans tout cela?- La Koutla est aujourd’hui le premier groupement politique du pays malgré le recul de l’USFP que nous regrettons.Enfin, bien que n’ayant pas atteint tous ses objectifs et malgré l’échec dans ces élections de certains de ses dirigeants, le Parti du progrès et du socialisme (PPS) progresse fortement. Il a ainsi pu franchir la barre des 6% au niveau de la liste nationale féminine. Ce que certains et à leur tête les islamistes ne souhaitaient pas. . Que s’est-il passé dans la circonscription de Témara-Skhirat où vous étiez candidat?- Nous avons mené une campagne politique et communicationnelle très forte dans un milieu encore touché par des difficultés économiques et sociales très importantes. Jusqu’au dernier jour de la campagne électorale, la liste du PPS était donnée parmi les favoris. Malheureusement, la veille du scrutin nous avons dû affronter deux procédés absolument ignobles. L’un a été utilisé par les islamistes et c’est une calomnie odieuse. Les islamistes répétaient que le candidat du PPS et de surcroît ministre «est un athée» et «faisait sa campagne en étant ivre en plein mois de chaâbane». C’est une atteinte grave à mon honneur et à ma dignité et à laquelle je saurais répondre. Je vous laisserais le soin de remarquer que ce n’est pas le champ de la confrontation politique et idéologique saine qui a été choisi par les troupes du PJD à mon égard, mais plutôt la bassesse.Le deuxième procédé est constitué par l’intervention massive de l’argent. Le jour même du scrutin à partir de 16 h. Les militants du PPS ont, d’ailleurs, pu mettre la main sur l’un des candidats accompagné du président de son parti. Une plainte judiciaire a été déposée en l’objet.Ceci étant, je continuerais à mener le combat pour la modernité et le progrès au sein de mon parti et aux côtés de tous les démocrates.Propos recueillis par J. E. HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc