×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Enquête

MRE: Plus d'un million et demi ont traversé le Détroit

Par L'Economiste | Edition N°:346 Le 17/09/1998 | Partager

L'opération "Transit 1998" touche à sa fin. Les MRE quittent le port de Tanger à un rythme soutenu à destination de l'Espagne. Une opération qui a connu son lot de problèmes, mais qui a enregistré aussi certains records.


Au 6 septembre, ils étaient cette année plus d'un million et demi de ressortissants marocains à l'étranger à avoir traversé le Détroit de Gibraltar dans les deux sens, soit une augmentation de 6% par rapport à l'année précédente. Une fois de plus, ils sont venus nombreux et une fois encore, ils ont rencontré les mêmes problèmes à la frontière.
Pour les MRE, le premier souci est celui d'embarquer le plus vite possible. Pour les autorités, c'est plutôt celui de maîtriser les périodes des grands afflux où plus de 25.000 véhicules se présentent à la frontière chaque jour. Pendant cette période, plus de 400 voitures par heure sont prêtes à embarquer, alors que la capacité des bateaux ne dépasse pas les 300 véhicules. Le décalage augmente et, avec lui, le temps d'attente.

Durant la première phase du transit (du 1er au 14 juillet 1998), "la structure d'accueil n'était pas encore bien préparée et les parkings de préembarquement à Algésiras n'étaient pas parfaitement aménagés ", indique M. Al Hour, attaché social à l'Ambassade marocaine à Algésiras. Cette situation a ainsi déclenché une vague de protestations des ressortissants.
La prolongation du temps d'attente était due aussi à la défaillance de la programmation de la rotation des bateaux. Le taux de remplissage ne dépassait pas 60%, alors qu'il était de l'ordre de 85% à la même période de l'année dernière.
Toujours durant cette première phase, les compagnies maritimes continuaient à embarquer les camions. Pour la seule journée du 14 juillet, 150 véhicules ont traversé le Détroit, soit entre 1.200 et 1.400 voitures. Par ailleurs, l'augmentation du nombre des fourgonnettes a accentué la réduction de l'espace dans les bateaux.

Quelques records


Afin de débloquer la situation, les responsables marocains et espagnols, chargés de l'organisation de l'opération ont tenu plusieurs réunions, sous la présidence du sous-délégué du gouverneur espagnol à Cadix et le coordinateur de l'opération. Parmi les décisions prises figuraient le réaménagement des parkings de préembarquement, l'amélioration des conditions d'accueil ainsi que l'augmentation du nombre des points d'eau et les zones ombragées. L'objectif était de pallier la situation qui prévalait mais aussi de prévenir l'afflux massif qui devait avoir lieu à la fin du mois de juillet et le début du mois d'août.
Buts partiellement atteints, puisque "l'opération s'est déroulée par la suite dans des conditions satisfaisantes", remarque M. Al Hour.
Les autorités marocaines et espagnoles ont même enregistré des records cette année. Ainsi, pour les seules journées du 31 juillet au 2 août, 50.784 véhicules ont traversé le Détroit avec 86 rotations de bateaux, la moyenne étant de 3.000 véhicules par jour, avec 18 rotations vers le port de Tanger et 22 pour celui de Sebta. Le temps d'attente, quant à lui, ne dépassait pas une demi-heure, a-t-il indiqué.
Jusqu'au 15 août, ils étaient plus de 868.100 Marocains à avoir traversé le Détroit à bord de 181.000 véhicules. Ce qui représente une augmentation de 8% du nombre de passagers par rapport à l'année dernière. Par ailleurs, avec la prolongation de la durée d'attente, le nombre d'assistantes sociales a connu une hausse de 30%.
A noter que les navires ont réalisé pendant la phase du retour 2.107 rotations. Pour les transferts et les investissements réalisés cette année par les MRE, aucun chiffre n'est encore disponible.

Abdelaziz MEFTAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    communi[email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc