×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Monnaie: Léger accroissement des concours à l'économie à fin avril

Par L'Economiste | Edition N°:804 Le 06/07/2000 | Partager

• Recul des avoirs extérieurs nets de 4,4 milliards de DHLes agrégats de la monnaie ont enregistré, à l'issue des quatre premiers mois de l'année, des hausses de l'ordre de 0,6% pour M3 (à 1.749 mil-lions de DH) et 0,3% (561 millions de DH) pour Ml au lieu de 1,8% (à 4.366 millions de DH) et 1,9% (2.796 millions de DH) respectivement au cours de la période correspondante de 1999.Cette évolution recouvre, d'une part, une augmentation de la monnaie scripturale de 2,4% et des comptes d'épargne de 4,2% et, d'autre part, un recul de la monnaie fiduciaire de 3,7% et des dépôts à terme de 0,3%.En glissement annuel, de fin avril 1999 à fin avril 2000, l'agrégat M3 marque une progression de 9% et l'agrégat Ml de 9,8%.L'encours global des agrégats de placements liquides (PL) a subi au terme du 1er quadrimestre de l'an 2000 un repli de 4,2%.Son évolution sur une base annuelle fait apparaître une hausse limitée à 0,6%, la progression des titres des OPCVM obligations ayant été compensée par la baisse des titres de créances négociables et de ceux émis par les OPCVM actions de diversifiés.L'évolution des contreparties a été caractérisée, au cours des quatre premiers mois de l'année, par un accroissement des concours à l'économie de 2% à 3,8 milliards. Pour ce qui est des créances sur l'Etat, elles ont atteint 2,6 milliards, soit une progression de 3,4%. Les avoirs extérieurs nets ont, à l'inverse, subi une contraction de 4,4 milliards de DH ou 7,4%.MéthodologieLes agrégats de monnaie et de placements liquides permettent d'évaluer la capacité de dépense des agents économiques résidents.Ils comprennent les moyens de paiement au sens strict (Ml) constitués de la monnaie fiduciaire et de la monnaie scripturale (dépôts à vue). En plus de ces moyens de paiement, l'agrégat M2 intègre les placements à vue sous forme de comptes sur carnet (banque). Pour ce qui est de l'agrégat M3, il est constitué de la somme de M2 et des placements à terme effectués auprès du système bancaire sous forme de comptes et bons à échéance fixe et de certificats de dépôt.Le second groupe concerne les placements liquides aisément convertibles en moyens de paiement. Il en est ainsi du PLI constitué des titres de créances négociables autres que les CD inclus dans M3. Il s'agit des bons de Trésor négociables, des BSF, des billets de trésorerie et des bons du Trésor émis à 6 mois dans le public.Les agrégats PL2 et PL3 sont quant à eux constitués des actifs émis respectivement par les OPCVM obligations d'une part et les OPCVM actions et diversifiés de l'autre.Figurant à l'actif du bilan du système bancaire, les contreparties sont calculées par référence à l'agrégat M3 et renseignent sur les sources de création monétaire, lesquelles sont d'origine externe (avoirs extérieurs, nets) et interne (crédit intérieur à caractère monétaire).Le crédit intérieur à caractère monétaire est composé de créances du système bancaire sur l'Etat et sur l'économie, déduction faite des ressources à caractère non monétaire.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc