×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Mobilisation internationale contre le bug

·Création d'un centre d'alerte russo-américain

Par L'Economiste | Edition N°:455 Le 03/03/1999 | Partager

L'heure est à la mobilisation générale et mondiale. Américains et Russes viennent de créer un centre d'alerte pour parer aux dysfonctionnements prévisibles de leur système de défense. Il ne faudrait pas que les ordinateurs datant de la Guerre Froide se lancent mutuellement des bombes atomiques


Manille, la capitale des Philippines a accueilli un sommet international dédié à la problématique de fin de siècle de
basculement des systèmes informatiques vers le prochain millénaire. Objectif, permettre l'échange entre les 150 experts qui représentent aussi bien des gouvernements que le secteur privé, d'expériences et études des possibilités de minimiser les dégâts résultant des perturbations du passage à l'an 2000.

Permis valables jusqu'en 1901


Lors de l'ouverture des travaux de ce sommet, le responsable philippin Amable Aguiluz a donné l'exemple des effets du bug dans son pays. Des permis de conduire ont été délivrés récemment avec une validité allant jusqu'à 1901! Côté budget, il a indiqué que les Philippines ont consacré jusqu'à présent 2,5 milliards de Dollars pour assurer la mise à niveau des systèmes informatiques des secteurs stratégiques tels que la finance, la santé, les télécommunications, les transports et la distribution de l'énergie.
A la marge des travaux de cette rencontre, 34 pays d'Asie et du Pacifique vont tenir également une réunion pour comparer les plans d'action et préparatifs de leurs gouvernements respectifs pour faire face au bug.
L'agence américaine de protection de l'environnement estime que le basculement des systèmes informatiques vers l'an 2000 pourrait avoir des répercussions désastreuses telles que la contamination accidentelle de l'eau potable ou l'émission de polluants toxiques. Selon le porte- parole de cette agence, M. Fred Leif, «il suffit qu'une pompe, une valve ou le matériel d'un laboratoire d'une usine de traitement des eaux usés ne réponde plus, et c'est toute l'eau potable de toute une ville qui peut être contaminée».

Test désastreux


Les experts américains parlent en connaissance de cause. Les tests menés sur une plate-forme pétrolière de la Mer du Nord par «Phillips Petroleum» a entraîné la mise hors-circuit d'un système de détection d'émissions d'un gaz mortel, à savoir le sulfure d'hydrogène. Le problème de l'informatique industrielle (enfouie/embarquée) préoccupe de plus en plus les experts de l'agence. Contrairement à l'informatique de gestion, les circuits embarqués qui équipent le matériel électronique constituent la tâche la plus épineuse lors de la phase de test et de basculement vers le prochain millénaire, puisqu'il s'agit de circuits difficiles à identifier.
Enfin, une action de lobbying est menée actuellement par le Département américain de la Santé et la Food and Drug Administration (FDA) à l'égard de fabricants de matériel médical pour les obliger à fournir des réponses sur la compatibilité de leurs produits avec l'an 2000.
Pour parer à tout dysfonctionnement de leur système de défense stratégique, les Etats-Unis et la Russie viennent de créer un centre d'alerte commun. A partir de l'automne prochain, ce centre va s'atteler à préparer des plans d'urgence en prévision des problèmes liés au passage à l'an 2000 des systèmes de défense antiaérienne et de contrôle des missiles nucléaires. Premier chantier, préparer des mesures préventives contre les risques prévisibles du 9 septembre (9/9/1999) avant cette date. Le mandat de ce centre, situé à Colorado Springs aux Etats-Unis prendra fin en février 2001.

Rachid JANKARI (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc