×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Mittal: Pas de projet de vente des sites d’Algérie et d’Afrique du Sud

Par L'Economiste | Edition N°:2308 Le 29/06/2006 | Partager

. Le syndicat français CFDT s’inquièteLA direction de Mittal a affirmé mardi 27 juin que le groupe ne prévoyait pas de vendre ses installations en Algérie et en Afrique du Sud dans le cadre de la fusion avec Arcelor. Dans un communiqué, la CFDT, deuxième syndicat d’Arcelor en France, a fait part mardi de ses inquiétudes quant à l’avenir des sites de Mittal «en Algérie, en Afrique du Sud et en Serbie». Selon le syndicat, «pour répondre aux promesses de rentabilité faites aux actionnaires, il va falloir que le nouveau groupe se sépare de ses actifs les moins rentables, notamment du côté de chez Mittal. Certains responsables parlent des sites industriels en Algérie, Macédoine et Afrique du Sud». «Les restructurations et les suppressions d’emplois (plus de 25.000) prévues en Pologne et en République tchèque, vont se faire dans des conditions encore plus rapides que prévu», estime aussi la CFDT. En 2004, Mittal a acheté au Trésor polonais les quatre principales aciéries du pays et annoncé des suppressions d’emplois considérables (10.500 salariés en moins d’ici la fin de l’année 2006), en renonçant à tout licenciement jusqu’en 2009. Arcelor emploie 96.000 personnes dans plus de 60 pays, avec 77% des effectifs en Europe dont 27.000 salariés en France. Mittal Steel emploie 225.000 personnes, avec 49 nationalités représentées. Il possède 22 sites de production dans 14 pays, des bureaux de vente dans 11 pays, et un centre de recherche-développement en France, à Gandrange (est). Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc