×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Mise à niveau hôtelière
La Tunisie accélère la cadence
De notre correspondante permanente à Tunis, Yousra Mahfoud

Par L'Economiste | Edition N°:2133 Le 19/10/2005 | Partager

. Formation, nouvelles technologies, assainissement financier… Le programme de mise à niveau de l’hôtellerie tunisienne entre dans sa phase fonctionnelle. Un programme qui a pour objectif essentiel l’amélioration de la compétitivité du secteur. De sources proches du dossier, il est indiqué que, dans une première étape, la mise à niveau visera l’adoption de programmes transversaux de formation, l’introduction des nouvelles technologies et l’assainissement financier du secteur. S’y ajoutent, l’adhésion au programme national d’économie d’énergie et d’eau, la mise en place d’une veille stratégique ainsi que la mise à niveau institutionnelle et réglementaire. Des actions lourdes qu’il va falloir mener de manière progressive et réfléchie, s’accordent à dire les spécialistes. Ces derniers insistent sur l’importance du dernier volet, à savoir la restructuration institutionnelle. Le programme bénéficie du soutien de l’Agence française de développement (AFD), avec un budget conséquent s’élevant à 50 millions d’euros.Cette mise à niveau est basée sur le principe de volontariat.Lors de sa première réunion, le comité de pilotage du programme de mise à niveau a décidé d’assouplir le traitement des dossiers de candidature et de simplifier au maximum les procédures administratives s’y rapportant. Il s’agira de se limiter essentiellement à la demande d’adhésion, la transmission dans un délai de deux mois à partir de l’intention d’adhésion, l’établissement d’un contrat signé avec un bureau d’études, ainsi qu’un accord de principe d’une banque pour assister et accompagner l’hôtelier dans toutes les phases de l’étude diagnostic, le dépôt d’un dossier de mise à niveau incluant le diagnostic et le plan de mise à niveau réalisé par un bureau d’études (choisi par l’hôtelier) conforme aux exigences du cahier des charges. Aujourd’hui, la crise est bien loin derrière. Le secteur du tourisme a repris et la saison 2005 a enregistré des réalisations-records (www.leconomiste.com). Seulement, au niveau des unités hôtelières, les crises connues depuis 2001 ont laissé bien des dégâts. Et depuis, les professionnels, en tout cas une majorité d’entre eux, se sont fortement engagés auprès du secteur bancaire. Un grand nombre d’hôteliers en mal de trésorerie ou d’expérience ont fini par paniquer, pratiquant une politique de bradage de prix. Actuellement, la situation s’est améliorée et les spécialistes veulent assainir à tous les niveaux.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc