×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Politique

Ministres, rendez vos copies!

Par L'Economiste | Edition N°:2683 Le 31/12/2007 | Partager

. Ils sont désormais tenus d’exposer leur stratégie quinquennale. Cette mesure a été prise au dernier Conseil de gouvernementYasmina Baddou fera des émules. L’exposé de la ministre de la Santé sur sa stratégie 2008-2012, lors du Conseil de gouvernement de jeudi dernier, a été tellement apprécié que Abbas El Fassi a décidé de dupliquer l’expérience à l’ensemble des ministres. Ceux-ci devront défiler au cours des semaines à venir pour présenter à leurs collègues les enjeux et les mesures à prendre pour leur département. En fait, c’est Abdelwahad Radi, ministre de la Justice, qui a demandé à Abbès Al Fassi de donner l’occasion à chacun d’exposer sa stratégie. Calcul politique? Il y a une part de cela. Il ne faut surtout pas laisser les seuls ministres de l’Istiqlal s’approprier l’avantage de dresser un bilan et d’élaborer une stratégie en l’espace de deux mois après la formation du gouvernement. Abbès Al Fassi a donné son accord. Mais aucun calendrier n’a été arrêté pour le passage des ministres.Il faut reconnaître que le Premier ministre avait déjà publié une note circulaire adressée aux membres de son gouvernement le 12 novembre dernier. Objectif: préparer et remettre à la Primature le plan d’action de leur département pour la période 2008-2012. Il s’agit en fait d’une déclinaison plus détaillée des actions à mener dans le cadre de la déclaration de politique générale que Abbès Al Fassi a présentée devant le Parlement dès la formation de son gouvernement. Le Premier ministre avait fixé le dead-line pour la remise des documents au 12 décembre dernier. Il est incontestable que l’initiative présente plusieurs avantages. Le premier est relatif au renforcement de la cohésion de l’action du gouvernement. En effet, les ministres sont mis au courant des plans d’action de leurs collègues. Le deuxième avantage est de permettre une plus grande synergie entres différents départements du gouvernement. Ce qui est une bonne chose pour développer un travail de convergence entre différents ministères. Il est incontestable que la circulation des informations est bénéfique pour l’action du gouvernement dans son ensemble. D’ailleurs, lors de la présentation de la stratégie de la Santé, le ministre en charge des NTI a proposé la télémédecine, celle en charge de la Jeunesse et Sports a suggéré le dopage. M. C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc