×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Miloud Chaâbi va en Bourse

Par L'Economiste | Edition N°:2421 Le 13/12/2006 | Partager

. Six des dix entreprises du groupe seront introduites d’ici 2009. Pour l’instant, pas de données financièresOn s’attendait à la confirmation du projet d’introduction en Bourse de Chaâbi Lil Iskane, filiale immobilière de Ynna Holding, lors du point de presse donné hier à Casablanca par son président-directeur général et fondateur, Miloud Chaâbi. On a eu droit à une cascade d’annonces officielles de projets d’introduction en Bourse de six des dix entreprises (métiers et services) que regroupe la holding! Et les choses sont beaucoup plus précises. C’est à raison de deux introductions par an que le groupe Chaâbi compte s’attaquer au marché boursier national. Le timing retenu court du deuxième trimestre 2007 à fin 2009. Faut-il y voir une sorte de course contre la montre de Miloud Chaâbi pour profiter au maximum de la carotte fiscale dont la prorogation de trois ans souhaitée par le patronat, au lieu d’un an accordé par l’Etat, est toujours en négociation? Ou un simple effet de mode, lancé par le groupe Addoha, qui s’abat sur le secteur immobilier? Il n’en est rien. Pour Chaâbi, ce subit intérêt pour la Bourse «est une volonté de prouver notre maturité et mettre fin à la désinformation qui dit que notre gestion est opaque». Mais en conférence de presse, le président ne donne ni résultats ni CA. Sur le site web, pas de données financières non plus. Les filiales immobilière et pétrochimique du groupe, en l’occurrence Chaâbi Lil Iskane (créée depuis 1948) et Snep (470 emplois avec quatre filiales dont Accord Profil, Plastumar) donneront le ton pour un deadline ne dépassant pas le second trimestre de 2007. Pour couper court à toute spéculation, le patron de Ynna Holding a tenu à préciser que «quelle que soit l’issue de ce test, le groupe est déterminé d’aller jusqu’au bout». C’est-à-dire poursuivre, comme annoncé, l’introduction en Bourse des quatre autres entreprises. En 2008, ce sera alors au tour de Super Cérame (1.000 emplois directs), née de la fusion Gros Cérame et Super Cérame, spécialisée dans les carreaux céramiques et la mosaïque, et Dimatit (tuyaux PVC, films agricoles…). La série devrait prendre fin en 2009, avec l’introduction en Bourse de GPC (3 unités de productions spécialisées dans l’emballage en carton ondulé) et la Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire (SCIF). C’est la moins connue de la holding. Elle a été acquise par le groupe Chaâbi, il y a moins d’une année, à hauteur de 80% du capital et les 20% auprès de l’Office national des chemins de fer du Maroc (ONCF). La Scif est spécialisée dans la fabrication de matériel roulant ferroviaire, de voies ferrées et de matériels pour ports, aéroports, cimenteries, sucreries, mines, ponts roulants, réservoirs (gaz et liquides), bouteilles à butane et à propane… B. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc