×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Microentreprise 2010: Les femmes à l’honneur

    Par L'Economiste | Edition N°:3428 Le 21/12/2010 | Partager

    . Création du prix de la meilleure microentrepreneure. 12 candidats primésDEUX femmes, deux parcours, une passion en commun: le stylisme-modélisme. Saïda, mariée et mère de cinq enfants, suite à la cessation d’activité de son mari, s’est lancée dans la couture. Un métier qu’elle a appris aux côtés de sa mère. Soutenue par l’association marocaine Solidarité sans frontières (AMSSF) qui lui octroie son premier prêt (800 DH en 2000), elle achète une machine à coudre et constitue son fonds de roulement. Trois autres prêts plus tard, elle réussit à développer son commerce, scolariser ses enfants et acheter deux appartements. «Grâce au microcrédit et aussi à ma détermination, j’ai réalisé mon rêve», témoigne-t-elle. Latifa, quant à elle, apprentie chez une styliste jordanienne installée à Agadir, décide d’ouvrir une boutique de vêtements mais se heurte aux réticences de son mari qui craint qu’elle ne délaisse son foyer. Soutenue toutefois par ses proches, elle s’adresse à Al Amana qui lui octroie un premier prêt de 3.000 dirhams. Aujourd’hui, après huit microcrédits successifs, elle dispose d’un magasin de plus de 100 m2 et emploie 15 couturières. «J’ai pu améliorer les conditions de vie de ma famille et acheter une voiture», déclare-t-elle fièrement. Ces deux femmes ont remporté respectivement le premier et second prix de la meilleure microentrepreneure 2010 lors la 5e édition du Microentrepreneurship Awards pour récompenser les meilleurs microentrepreneurs de l’année 2010 qui s’est tenue vendredi 17 décembre. La nouveauté cette année est la création de ce prix. «65 dossiers de candidature ont été recensés, 20 d’entre eux ont été sélectionnés selon des critères tels que la pertinence du produit, la performance enregistrée, l’esprit commercial ou encore le sens de l’organisation, 12 finalistes ont été retenus pour l’ensemble des catégories primées» souligne Zakaria Fahim , président du Centre des jeunes dirigeants (CJD). Ces derniers se sont vu remettre un chèque de 20.000 dirhams pour les premiers prix et 15.000 dirhams pour les seconds. A noter que depuis leur création en 2006, les Citi et PlaNet Finance Maroc Microentrepreneurship Awards récompensent chaque année les douze meilleurs microentrepreneurs du Maroc. Ce programme vise à mettre en avant les expériences réussies en microfinance et à sensibiliser le grand public à l’importance de la microfinance dans la lutte contre la pauvreté au Maroc. Il a en outre pour objectif de fédérer les professionnels de la microfinance autour d’un événement permettant de valoriser le travail effectué sur le terrain.Z. S. & M. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc