×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Micro-crédit: Al Amana souffle ses 10 bougies

Par L'Economiste | Edition N°:2601 Le 03/09/2007 | Partager

. Pour l’occasion, l’association s’offre un nouveau siège . Driss Jettou satisfait et optimiste Al Amana fête son dixième anniversaire. Pour l’occasion, l’association de micro-crédit a inauguré son nouveau siège, en présence de son président d’honneur, le Premier ministre Driss Jettou. Plein d’optimisme, Driss Jettou confie à L’Economiste qu’il «n’en revient pas de la croissance du micro-crédit au Maroc en général et d’Al Amana en particulier». Il faut préciser que l’association et ses consœurs placent le Maroc parmi les meilleurs. Le Premier ministre revient sur «l’esprit de solidarité, d’initiative et l’auto-prise en charge qui sont des aspects ayant permis au secteur de se développer». Preuve en est, Al Amana occupe le 15e rang mondial en termes de nombre de clients actifs, juste derrière la Fondation Zakoura (14e, Zakoura a été la première lancée au Maroc en 1996), et loin devant la Fondation Banque Populaire (50e). En terme de portefeuille, Al Amana arrive 29e. Présente sur tout le territoire (dans 122 villes et 46 communes rurales), elle a développé, depuis sa création en 1997, un large réseau d’antennes et d’agences. Aujourd’hui, elle affiche une présence non négligeable dans le réseau de distribution de crédits. En effet, l’association a 416 agences et antennes, tandis que le réseau bancaire «classique» en a 4.130. Ainsi, Al Amana possède, à elle toute seule, le onzième des représentations financières. Ce qui est beaucoup en 10 ans d’existence. En 2006, l’association a affiché un chiffre d’affaires de 277 millions et un résultat net de 58 millions de DH, totalement réinvesti, notamment dans la baisse des taux offerts aux clients. Sachant que la partie à haut risque ne représente que 0,65% du portefeuille qui s’élève à 459.568 prêts en cours. À ce jour, elle emploie près de 2.000 salariés et gère 39% des clients du secteur, soit 400.000 personnes. A ce sujet, Driss Jettou estime que «la progression d’Al Amana est fulgurente». Et d’indiquer: «La valeur des crédits accordés par Al Amana, durant cette décennie, a dépassé les 2 milliards de DH» (5 milliards de DH pour l’ensemble des micro-crédits). Il a ensuite souligné l’importance de ces structures permettant de «préserver la dignité des démunis». Aujourd’hui, les associations de micro-crédit servent plus d’un million de personnes avec 4,5 millions de prêts pour un total de 15 milliards de DH. Par ailleurs, le Premier ministre assure que les bonnes performances de ce secteur, «sont la reconnaissance du labeur, de l’honnêteté et de l’engagement qui dominent dans cette industrie». En revanche, Driss jettou a exhorté les petites associations de micro-crédit à se professionnaliser, sous peine de disparaître. Il a ensuite proposé aux associations les plus performantes de diversifier leurs produits en offrant des cartes bancaires, la micro-assurance…, l’objectif étant, à terme, d’aller vers l’épargne.En conclusion, Driss Jettou a promis que, dans les cinq ans à venir, les activités de micro-crédit recevront 50 millions de dollars de la part du Compte du défi du Millénaire (voir p.9).


Bancarisation pour tous

De son côté, Ahmed Ghazali, président du conseil d’administration de l’association estime que «Al Amana est aujourd’hui capable de contribuer à la bancarisation de masse, à travers l’élargissement de sa clientèle et de ses produits». En effet, l’association entend élargir ses services de micro-crédit à plus d’un million de bénéficiaires sur le territoire national. Al Amana projette de passer du statut d’association de micro-crédit à celui d’institution de micro-finance, pour offrir l’ensemble des services financiers de base. L’offre de crédit pourra, par conséquent, atteindre les petites et très petites entreprises. My Ahmed BELGHITI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc