×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Eco-Consom

Meuh!

Par L'Economiste | Edition N°:224 Le 04/04/1996 | Partager

La "vache folle" est une histoire sexiste, car il y a autant de vaches que de veaux qui ont perdu la tête dans les vertes prairies d'Angleterre. Tout le monde est inquiet.
Que de belles dames se sont fanée laissant crèmes antirides et produits de beauté au collagène. Cette matière magique n'est que graisse bovine. Mieux vaut être moins belle qu'attraper l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), et sautiller dans les rues. Les hommes, eux, savent que les meilleurs fortifiants sont à base de testicules. Et ces "parties", de tous les morceaux, sont celle qui présentent le moins infectivité. La nature sait préserver le plus utile du corps. Il y a que l'homme pour organiser le gâchis de testicules, et transformer de virils taureaux en boeufs gras, qui finiront en "vaches folles".

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc