×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Merkel est la femme la plus puissante du monde

Par L'Economiste | Edition N°:2601 Le 03/09/2007 | Partager

. Le vice-Premier ministre chinois, Wu Yi deuxième, suivie par Condoleezza RiceLA chancelière allemande, Angela Merkel, arrive pour la deuxième année consécutive en tête du classement Forbes des femmes les plus puissantes du monde, tandis que le vice-Premier ministre chinois, Wu Yi, détrône la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice à la deuxième place.Pour la 4e année consécutive, le magazine américain a publié dans son numéro spécial, jeudi dernier, une liste des 5 femmes les plus influentes de la planète. Parmi les dix premières, cinq sont Américaines et trois viennent d’Asie.Deux ministres du nouveau gouvernement français manquent de peu ce peloton de tête: la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, et la ministre des Finances, Christine Lagarde, figurent respectivement à la 11e et à la 12e place.Outre la Chinoise Wu Yi, deux autres Asiatiques, Ho Ching, PDG du groupe Temasek, société publique singapourienne d’investissements, et la présidente du Parti du Congrès Sonia Gandhi en Inde, arrivent respectivement à la 3e et à la 6e place. Rice arrive à la 4e place. Quelque 29% des femmes de la liste font partie de gouvernements et 66% sont des femmes d’affaires.Seize femmes apparaissent pour la première fois: la PDG du groupe de luxe français Chanel, Maureen Chiquet (80e place), la directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan (37e place), ou encore la présidente de l’Université Harvard, Drew Faust (47e place).Les femmes du Proche-Orient font une percée significative avec Cheikha Mozah Al-Missned, «Première dame» du Qatar, à la 79e place, et Cheikha Lubna Al Kassimi, ministre de l’Economie des Emirats arabes Unis, à la 99e place. Hillary Clinton, candidate à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine de novembre 2008, arrive au 25e rang, suivie de la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi. Dans le secteur des médias, Oprah Winfrey, qui dirige son propre groupe de télévision, de magazines et de radio, occupe la 21e place, tandis que la philanthropique épouse de Bill Gates, Melinda, est au 24e rang. Une Française, Anne Lauvergeon, PDG du groupe nucléaire Areva, qui figure à la 14e place, est photographiée sur la couverture du numéro spécial de Forbes.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc