×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Meknès: Un cadre privilégié pour les investisseurs français

Par L'Economiste | Edition N°:3172 Le 17/12/2009 | Partager

. La CFCIM s’allie avec le CRI et la Région. Parcs d’activités, promotion, formation… au cœur du partenariat  C’EST officiel. La France est devenue l’un des partenaires privilégiés de la région de Meknès-Tafilalet. Et ce, depuis le 11 décembre dernier, date à laquelle les responsables du Conseil régional et du Centre régional d’investissement (CRI-Meknès) ont signé un accord de partenariat avec la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM). Tripartite, la convention entend renforcer la collaboration entre ses signataires à travers la formalisation d’un cadre de partenariat autour des domaines d’intérêt commun. D’une durée de deux ans (renouvelable), ledit accord constitue un cadre général de partenariat pour la mise en œuvre d’un programme d’action décliné en cinq axes à savoir: les parcs d’activités, la formation, le développement de la présence économique française dans la région, l’animation et l’information, et la diaspora marocaine en France et les anciens Français de la région. Dans l’ordre, compte tenu de son expertise dans l’accompagnement de la réalisation de parcs d’activités économiques, la CFCIM mettra à la disposition de Meknès-Tafilalet son expertise technique. Par ailleurs, elle pourra, le cas échéant et après mise à disposition par la région de terrains n’excédant par 40 ha à un tarif préférentiel, envisager leur acquisition, leur aménagement in site, la commercialisation et la gestion de nouveaux parcs d’activités économiques, la région Meknès-Tafilalet se faisant fort d’assurer ou de faire assurer les équipements et raccordements hors site. Ce soutien touche également aux aspects de la participation aux études de positionnement et d’opportunité d’aménager des parcs d’activités dans les zones identifiées ou proposées à cet effet. Il s’agira également de déterminer la vocation des parcs d’activités à aménager, de définir des concepts appropriés aux zones à aménager, et de développer la communication en vue de mobiliser des actionnaires et des partenaires. Sans oublier la communication autour de ces parcs auprès des opérateurs économiques marocains et français, en particulier par le biais des publications de la Chambre et à l’occasion des manifestations auxquelles elle participe en France et en Europe. Les parties conviennent par ailleurs de mettre en œuvre un partenariat pédagogique pour faire bénéficier les professionnels et les entreprises de la région des formations dispensées par la CFCIM. «Ces formations seront réalisées selon diverses modalités intégrant la formation initiale, la formation continue ou la formation à distance», explique Bernard Digoit, président de la CFCIM. Et d’ajouter qu’elles seront axées en particulier autour des secteurs potentiellement porteurs au niveau de Meknès (tourisme, industries agroalimentaires, énergies renouvelables, innovation, TI, services, commerce…), et des programmes gouvernementaux de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes. A noter que le personnel de la wilaya, de la région et du CRI pourra également bénéficier des formations réalisées par la CFCIM en rapport avec leurs missions.Pour ce qui est du développement de la présence économique française dans la région, les signataires veulent, d’abord, faire un recensement exhaustif de ce qui existe. Et cela quelle que soit la forme de cette présence (filiales d’entreprises dont le siège est en France, entreprises ou succursales d’entreprises appartenant à des Français, bureaux de représentation, institutions sociales, culturelles, sportives …). Cette présence économique française sera regroupée dans un répertoire qui fera l’objet d’une mise à jour annuelle.L’accord prévoit aussi des actions de promotion ciblées de la région Meknès- Tafilalet en France. Sur un autre registre, et conscientes du rôle indéniable de l’information dans l’aide à la prise de décisions, et de l’animation dans la promotion économique et socioculturelle, les parties conviennent de mettre en place un dispositif d’animation et de circulation de l’information. Outre l’élaboration d’un calendrier de programmation thématique des manifestations, salons et foires à organiser, à co-organiser ou à y participer, l’on prévoit, pour l’année 2010, un dossier spécial de conjoncture sur Meknès. En ce qui concerne le Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), la CFCIM confirme sa présence à l’édition 2010 avec l’élaboration d’actions permettant d’évaluer et de suivre la participation française à ce salon, indique Hassan Bahi, directeur du CRI. Enfin, des actions spécifiques seront organisées en forme de participation aux manifestations, d’échanges de visites, d’activités à l’occasion de la célébration de la journée nationale des MRE, etc.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc