×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Meknès: Coup d’accélérateur pour le développement du tourisme

Par L'Economiste | Edition N°:2692 Le 15/01/2008 | Partager

. L’étude de repositionnement marketing de la région présentée aujourd’hui. Objectif: Commercialiser Meknès comme destination de «city break» MOHAMED Boussaïd est attendu aujourd’hui dans la capitale ismaïlienne où il présidera une réunion sur le programme de développement régional du tourisme (PDRT). Sont conviés à cette rencontre, les responsables du Conseil régional du tourisme (CRT), les représentants des institutions régionales concernées par le sujet et les chefs de services extérieurs.Lors de cette réunion, le ministre de l’Artisanat et du Tourisme présentera les principaux résultats du premier rapport de l’étude sur le repositionnement touristique de la destination Meknès-Tafilalet. Il devra également annoncer la date de la 2ème édition des Assises régionales du Tourisme qui se tiendront cette année à Meknès. Pour cet événement, on avance déjà la date du 15 mars prochain. L’autre point essentiel à l’ordre du jour est celui portant sur les moyens à mettre en œuvre pour la promotion de l’activité touristique au sein de la région. Rappelons que l’étude sur la réalisation du PDRT a été lancée le 26 septembre dernier. Aujourd’hui, l’étude de «repositionnement marketing de la destination» est fin prête. Confiée au bureau espagnol «Tourism & Leisure» et supervisée par le Centre régional des investissements (CRI), cette étude constitue une première étape dans l’élaboration du PDRT. Elle a nécessité un investissement de 2,75 millions de DH et quatre mois de travaux. Lors de cette 1re phase, un groupe d’experts maroco-franco-espagnol a mené un travail de fond. Lequel constituera une feuille de route pour la région Meknès-Tafilalet et servira à l’élaboration du PDRT. Ce dernier passe par des étapes-clés, et notamment la connaissance très fine des segments de clientèles prioritaires et la maîtrise des produits à développer pour répondre à leurs besoins. Sans oublier l’identification des zones foncières à aménager et la mise à niveau globale de la destination pour l’amélioration de l’environnement de la clientèle. Pour ce faire, les équipes de Tourism & Leisure ont enquêté auprès d’un échantillon de près de 1.000 touristes et se sont penchées par la suite sur l’élaboration d’une vision marketing. C’est d’ailleurs cette vision qui sera présentée aujourd’hui. Celle-ci prend en considération les spécificités de trois pôles touristiques forts et complémentaires, à savoir la ville de Meknès et ses environs, le Moyen-Atlas et le Tafilalet. L’autre étape importante est celle de la définition d’un programme d’animation et de loisirs correspondant, ainsi qu’un plan d’actions pour le développement touristique de Meknès et de son pôle régional. Ce diagnostic a d’ailleurs montré les forces et les faiblesses de la région. Pour ce qui est des forces, outre la diversité et la variété de son patrimoine historique, culturel et naturel, Meknès-Tafilalet regorge d’énormes potentialités. Elle offre ainsi des produits réputés en écotourisme et en tourisme d’aventure, mettant à profit la diversité de ses écosystèmes. S’agissant des faiblesses, le manque de communication et l’insuffisance de la capacité d’hébergement (5.370 lits en hôtels classés) figurent au premier rang. Viennent par la suite, l’offre en animation, le transport aérien, et la promotion dans les marchés émetteurs. En effet, l’étude préparatoire du PDRT entend renforcer les atouts de la ville de Meknès et l’utiliser comme «locomotive» permettant de faire connaître la région dans son ensemble. Egalement parmi les objectifs de l’étude, mettre en valeur les atouts complémentaires afin de développer une offre touristique riche et variée, et aboutir à des propositions concrètes, pratiques, claires et qui soient faisables, d’une part, et compréhensibles par l’ensemble des intervenants et acteurs locaux, d’autre part. L’étude engagera la région sur les 10 années à venir et devra répondre à des questions relatives aux moyens de différencier la médina de Meknès et de convertir la proximité de Fès en atout. En clair, il s’agit d’atteindre une complémentarité entre les deux destinations et de développer à Meknès un tourisme différent de celui de Fès, pour en faire essentiellement une destination de tourisme culturel et cultuel. Par rapport au tourisme récepteur, il est à noter que la ville n’exploite pas pleinement le potentiel des marchés émetteurs. Enfin, il convient de souligner que Meknès n’est pas installée comme une destination à part entière. C’est une étape (ville de passage) dans le circuit des villes impériales. Elle n’est pas commercialisée comme destination de «city break».


Formation

LE PDRT de la région de Meknès est en cours de préparation. Sa concrétisation nécessitera des ressources humaines qualifiées. A ce sujet, il n’y a pas de craintes, indique Hassan Bahi, directeur du Centre régional d’investissement (CRI). Pour lui, la région se distingue par son réseau éducatif et de formation constitué par un ensemble d’établissements d’enseignement supérieur et de formation professionnelle. Elle abrite l’unique université anglophone du Royaume et d’Afrique du Nord, en l’occurrence Al Akhawayne à Ifrane. La région dispose également de l’université Moulay Ismaïl. Ces entités forment annuellement des milliers d’étudiants qui peuvent intégrer facilement le marché de l’emploi et surtout le secteur du tourisme, conclut Bahi.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc