×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Medrasat.com intègre l’enseignement public

Par L'Economiste | Edition N°:2156 Le 23/11/2005 | Partager

. Le ministère de l’Education nationale s’approprie le concept . 4% des revenus avant impôts de BMCE Bank au socialLe partenariat entre le ministère de l’Education nationale et la Fondation BMCE Bank va bon train. Donnant suite à un premier accord de collaboration signé en 2000, les deux institutions ont paraphé, mardi 22 novembre à Rabat, une nouvelle convention-cadre de coopération. Au centre de cet accord, l’enseignement préscolaire et primaire et l’éducation non formelle. Un domaine où la Fondation dispose d’une expérience considérable, à travers son réseau d’écoles, Medrasat.com. En vertu de cette convention, le ministère s’engage à intégrer les établissements de ce réseau dans sa carte scolaire officielle en tant qu’établissements publics. Une décision prise à l’issue des travaux du séminaire d’évaluation du projet, organisé le 5 mai dernier. Progressive, cette intégration sera entamée par la mise en place d’un corps d’enseignants relevant du ministère. Elle en dit long sur le large succès remporté par ce concept. Le témoignage de Habib El Malki, ministre de tutelle, le prouve:«Au-delà des murs, Medrasat.com est un concept pédagogique. Depuis sa création, ce réseau n’a cessé de jouer un grand rôle dans l’élargissement du nombre de scolarisés, issus dans leur totalité de zones rurales éloignées, et dans la mise en place d’établissements intégrés». Selon le ministre, ces établissements brillent également par leur utilisation de nouvelles technologies, «dans leur gestion comme dans leur pédagogie». Un bilan «positif» donc auquel s’ajoutent bien des réalisations, comme la restauration par la Fondation des établissements publics entrant dans le périmètre géographique de ses actions. Egalement à son actif, son engagement pour l’enseignement de l’amazigh. «Au niveau didactique comme dans la conception des livres scolaires, la Fondation BMCE Bank a joué un rôle pionnier à cet égard», a dit encore El Malki. Une expérience authentique que, cinq ans après, le département d’El Malki s’approprie. A charge pour lui de la faire fonctionner. Pour Leila Meziane Benjelloun, présidente de la Fondation, «cette démarche vient consolider nos efforts et participe à la mise en place d’un modèle d’éducation intégré, «où secteurs public et privé travaillent main dans la main». Elle permettra également à la Fondation «de dégager des marges supplémentaires pour créer d’autres établissements et s’engager dans d’autres projets à caractère social». D’ailleurs, et à l’issue de sa dernière assemblée générale, le Conseil d’administration de la BMCE a décidé que la Fondation bénéficierait de 4% des revenus de la banque avant impôts. T. Q.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc