×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Médiafinance s'ouvre sur de nouveaux créneaux

    Par L'Economiste | Edition N°:521 Le 03/06/1999 | Partager

    · Les principaux indicateurs d'activité sont en hausse

    · 20% des transactions sur le marché secondaire des bons du Trésor

    · Le premier conseil d'administration après le renforcement de la participation de la BCP

    Après un exercice 1998 concluant, Médiafinance opte pour la diversification. C'est ce qui ressort du récent conseil d'administration de l'Intermédiaire en Valeurs du Trésor (IVT). Il s'agit de la première réunion après le renforcement de la BCP dans le capital de Médiafinance. Rachetant les parts des différentes banques présentes dans l'ancien tour de table, la BCP a augmenté sa participation de 21,5 à 70% devenant ainsi l'actionnaire majoritaire. "Ce recentrage de la BCP répond à un objectif clair: faire de Médiafinance la filiale spécialisée du Groupe Banques Populaires sur le marché des taux et ce, dans un esprit de complémentarité, de synergie et d'optimisation des ressources", explique un responsable au sein de la BCP. De plus, les autres ex-actionnaires ont préféré développer, chacun de son côté sa propre filiale pour une meilleure assise sur le marché.

    Ingénierie financière


    Le conseil a également annoncé une prochaine augmentation de capital de la société.Les principaux indicateurs d'activité de Médiafinance étaient en hausse en 1998. Le résultat net a progressé de 84% à 14 millions de DH. Idem pour le PNB (produit net bancaire) qui a bondi de 77% à 29,3 millions.
    En termes de retour sur investissement, Médiafinance affiche un ROE en nette progression. Le ratio résultat net/fonds propres s'est établi à 13%, en progression de 72% par rapport à l'année précédente.
    Globalement, la part de marché de l'IVT se situe aujourd'hui à 10% en ce qui concerne les transactions réalisées sur le marché primaire des valeurs du Trésor, aussi bien à l'achat qu'à la vente, et qui ont totalisé 21,5 milliards de DH à fin 1998.
    Sur le marché secondaire, Médiafinance revendique 20% des 220 milliards de DH (achats et ventes) de transactions réalisées.
    Le conseil d'administration a décidé de diversifier l'activité de la société, même si celle-ci tient à se recentrer sur ses métiers de base, à savoir le market making et le trading. Les nouveaux créneaux envisageables tournent essentiellement autour du conseil en financement sur le marché monétaire et obligataire. "Une sorte d'ingénierie financière orientée vers le marché obligataire", est-il expliqué. Médiafinance devrait également développer son activité de gestion de fonds en tant que gérants d'OPCVM, essentiellement obligataires.

    Yousra MAHFOUD

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc