×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Enquête

Médecine : La première promotion de résidants rejoint le CHU Ibn Rochd

Par L'Economiste | Edition N°:243 Le 15/08/1996 | Partager


La spécialisation des médecins au Maroc entre dans une nouvelle phase. La première promotion de résidants a regagné les services du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) Ibn Rochd. Le nombre de postes, fixé par arrêté conjoint du Ministère de la Santé Publique et du Ministère de l'Environnement, est de 35 pour les spécialités chirurgicales, 33 pour les spécialités médicales, 4 pour les spécialités de biologie, 6 pour la médecine interne. Les modalités de recrutement permettent de distinguer deux types de candidats: les internes ayant validé 2 années effectives d'internat et qui peuvent accéder aux fonctions de résidants sur titre et les docteurs en médecine admis au concours de résidanat qui a lieu les 3 et 4 avril à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca. Les résidants ont pour rôle l'encadrement des étudiants internes et externes, la participation aux travaux de recherche ainsi que les activités de soins et de prévention. Ils s'assurent également la contre-visite des malades et dispensent les soins d'urgence dans les services d'affectation aux jours et heures prévus dans le tableau de garde. Quant à l'encadrement théorique et pratique des résidants, il est assuré par des enseignants-chercheurs.

La durée du résidanat est fixée à trois années pour les spécialités de médecine du travail et médecine du sport, quatre années pour les spécialités médicales et de biologie, cinq années pour les spécialités chirurgicales et la médecine interne.

Les résidants n'ayant pas la qualité de fonctionnaire ou de salarié d'un établissement public ou privé perçoivent une indemnité de fonction de 2.000 Dirhams. Ceux qui ont souscrit un engagement en qualité d'enseignant-chercheur ou de médecin de la santé publique pendant une durée de 8 ans perçoivent une indemnité, qui relève du budget du MSP, de fonction de 4.700 Dirhams pendant la première et la deuxième année du résidanat et de 5.600 Dirhams pendant les troisième, quatrième et cinquième années selon la spécialité. Au terme de leur formation et après avoir validé tous les stages requis par le cursus de la discipline, les résidants peuvent soit opter pour une carrière universitaire en passant le concours de maîtrise d'assistanat, soit s'orienter vers le secteur privé, soit s'engager comme fonctionnaire de la Santé Publique.

Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc