×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Mécénat : La Fondation Wafabank fait le bilan

    Par L'Economiste | Edition N°:164 Le 26/01/1995 | Partager

    La Fondation Wafabank vient de dresser son bilan une année d'action en matière de mécénat caritatif.

    Investigatrice du fameux "Solidarité Ramadan" de l'année dernière où 400 personnes nécessiteuses étaient nourries à la rupture du jeûne avec "Solidarité Ramadan 2 " en octroyant des "paniers repas" à plus de 1.000 nécessiteux. L'action se fera en collaboration avec des associations : "Solidarité féminine", "Solidarité Ramadan", et en utilisant les locaux de l'association "L'Heure joyeuse".

    Par ailleurs, la fondation a déjà réalisé de multiples actions dans le domaine de la santé : l'achat d'un laser ophtalmologique pour l'hôpital du 20 Août, ce qui permettra d'éviter ou de retarder la cécité.

    L'urgence d'un tel appareil, d'après le Pr Amraoui, chef du service Ophtalmologie de l'hôpital était évidente : "1.500 personnes souffrant de pathologies ophtalmolo-giques risquaient de perdre la vue à plus au moins brève échéance".

    En matière de monitoring (surveillance foetale), le comité caritatif a doté le service de maternité de l'hôpital Ibn Rochd de trois moniteurs (appareils de surveillance foetale).

    Le Pr Bekkay, chef du même service, déclarait notamment que "80% des morts à la naissance pourraient être ainsi évitées".

    Enfin, pour développer la recherche médicale, la Fondation a instauré "Le Prix de la Fondation Marocaine de Recherche Médicale", doté de 100.000,00 DH.

    Il a été décerné cette année conjointement à M. H. Zerrouk, chercheur à l'Institut Pasteur de Casablanca, pour son étude sur "les venins de scorpions et de serpents marocains et la fabrication de sérums antivenimeux spécifiques", et à M. Cherrah, chercheur à l'hôpital Avicennes à Rabat, pour son travail sur le "métabolisme des lipides d'une plante commune au Maghreb, nigella sativa.

    Ces actions caritatives ont pu être financées grâce à l'opération "Dépensez avec une pensée".

    En effet, chaque client détenteur d'une carte de paiement Wafabank pouvait se constituer en donateur en versant une somme que la Fondation complétait d'un montant équivalent.

    M.B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc