×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Mazda 626 sur le marché

    Par L'Economiste | Edition N°:309 Le 18/12/1997 | Partager

    Le groupe automobile japonais Mazda se positionne sur le segment moyen avec un nouveau produit: la 626. Citi Zam, le distributeur local de la marque en «M», prévoit de commercialiser 200 véhicules pour la première année de lancement.


    A quelques mois de sa commercialisation en Europe, la dernière version de la Mazda 626 arrive sur le marché marocain. Le lancement officiel et les essais du véhicule ont eu lieu le 12 décembre en présence de représentants du groupe japonais et de son distributeur local, Citi Zam(1). Pour les responsables de la société nipponne, l'introduction du nouveau modèle de la 626 coïncide parfaitement avec les nouvelles données du marché automobile marocain. «La commercialisation de la Mazda 626 arrive au bon moment compte tenu de l'explosion du segment moyen» , a indiqué M. Kamimoto, responsable pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord de la Division Ventes de Mazda Corporation. Le groupe affiche de sérieuses ambitions pour la première année: vendre entre 180 à 200 voitures à hauteur de 15 à 20 unités par mois.

    La commercialisation de la 626 intervient dans un contexte peu porteur mais néanmoins stable, voire évolutif. Du moins si l'on juge d'après les propos rassurants de M. Kamimoto. Le groupe automobile japonais doit, selon lui, réaliser en 1997 un bénéfice de 60 millions de Dollars et prévoit des résultats nettement supérieurs pour l'année prochaine. Mazda poursuivra, de toutes les manières, le même rythme de renouvellement de la gamme, à savoir «tous les quatre ans». Un rythme qui ne risque pas d'être compromis par la crise que traverse les pays du Sud-Est asiatique.
    La Mazda 626 est dotée d'un moteur à injection électronique de 2 litres, 16 soupapes et une cylindrée de 1.991 cm3. Ce qui permet de développer une puissance de 125 chevaux. Le véhicule autorise des pointes de vitesse de 205 km/heure pour une consommation de 6,6 litres au 100 km. La boîte de vitesses existe en deux versions mécanique et automatique à quatre rapports. Elle offre au conducteur, en fonction des conditions de conduite, la possibilité de choisir entre des rapports de changements «normal» ou «sport». Pour les équipements extérieurs et à l'exception d'un airbag conducteur disponible sur la 626 uniquement, l'on retrouve les accessoires commun à la Mazda 323: direction assistée, climatiseur, rétroviseurs électriques, fermeture centralisée, banquettes arrière rabattables. Les commandes électriques des lève-vitres et des rétroviseurs extérieurs sont logées sur la moulure de la porte. La 626 est disponible en versions 4 et 5 portes. Côté design, le véhicule frappe par ses formes galbées et ses angles fuyants à l'arrière et à l'avant. Sur route, la conception aérodynamique réduit la levée des roues avant et arrière.

    Les véhicules seront dis-ponibles, en plus des 22 conces-sionnaires qui couvrent tout le territoire, chez ATA (Agadir), Gemo (Marrakech), SMVI (Rabat), Larache Auto. La 606 sera commercialisée au prix de 270.000 DH. Des possibilités de finance-ment existent par le biais d'organismes de crédit. Des conventions ayant été signées avec Salafin (pour Mazda mais aussi pour Isuzu).

    Mohamed BENABID

    (1) Citi Zam est une société créée en joint-venture entre Saïda-Star Auto (groupe Benjelloun) et la société japonaise Itochu. Les deux partenaires détiennent respectivement 65 et 35% du capital social.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc