×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Masrah al Yaoum ouvre sa saison

    Par L'Economiste | Edition N°:913 Le 11/12/2000 | Partager

    . Le mercredi 13 décembre aura lieu, au Théâtre Mohammed V à Rabat, la première de la pièce «Le général« de Masrah al Yaoum La troupe Masrah al Yaoum (Théâtre d'aujourd'hui) revient sur la scène avec une pièce intitulée «Le général«, dont une première représentation sera donnée le 13 décembre au théâtre Mohammed V à Rabat à 20h et une autre à Casablanca le vendredi 15 décembre au théâtre Mâarif à 20h. Pour démarrer sa quatorzième saison, la troupe a choisi une «comédie militaire«, un genre qui n'est jusque-là pas très prisé par Masrah al Yaoum. Mais si le sujet de la pièce et le genre dans lequel elle s'inscrit se distinguent des pièces précédentes, elle a en commun avec elles le même souci de recherche thématique et esthétique. Le texte est signé, encore une fois, Mohamed Bahjaji, journaliste et dramaturge de grand talent. La mise en scène est de Abdelouahed Ouzri, avec l'assistance de Noureddine Zioual, la scénographie de Driss Snoussi, la musique et les effets sonores de Younès Megri, les photos sont de Nachaf et l'édition est assurée par Rimes Communication. Quant à l'interprétation, elle est confiée à Touria Jabrane, Abdellah Amrani, Abdellatif Khammouli et Fatima Nouali. Le metteur en scène, Abdelouahed Ouzri, présente la pièce en ces termes: «Nous essayons tout d'abord de nous amuser et d'amuser notre public sur une problématique grave et sérieuse, voire trop sérieuse. Il s'agit en l'occurrence de la frénésie ravageuse du pouvoir qui habite chacun de nous et qui trouve sa pleine expression dans le personnage du général et dans son double - épouse - médiateur bien entendu... Si «Le général«, en tant que métaphore d'une tragédie humaine, reste très ouverte sur les interprétations qui ne manqueront pas de surgir ici et là, notre volonté demeure toujours la même, celle de nous acheminer vers un théâtre d'aujourd'hui et de l'avenir«.


    . La culture berbère à l'honneur à Bruxelles La ville de Bruxelles est du 7 au 17 décembre aux rythmes touareg, rifain, kabyle et sud-tunisien à l'occasion d'une grande manifestation culturelle berbère.Une vingtaine de films, des concerts, débats et ateliers divers ainsi que des dégustations de spécialités culinaires seront organisés lors de cette manifestation visant à lever le voile sur la culture berbère d'Afrique du Nord. De grands noms de la chanson berbère participeront à cette rencontre, notamment la Kabyle Malika Domrane, Markunda Aures, Khalid Izri et le groupe Tinarwen.. Parution- Les onzième et douzième volumes de l'Encyclopédie du Maroc viennent de paraître . Conçue comme un «dictionnaire alphabétique des connaissances sur le passé et le présent du Maroc«, l'Encyclopédie est éditée par l'Association des auteurs marocains pour la publication, sous la direction éditoriale des professeurs Mohammed Hajji et Ahmed Toufiq. - «La femme sans voile dans l'histoire du Maroc« est le titre du nouveau livre que vient de signer Mohamed Bargach, aux Editions maghrébines à Casablanca.L'auteur d'«Une famille au coeur de l'histoire« consacre son nouveau livre à la femme, en proposant une galerie de portraits de femmes ayant marqué leur époque et qui se sont distinguées par leur sagesse, leur érudition ou leur nationalisme.
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc