×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Marrakech/tourisme
Le marché français toujours en tête

Par L'Economiste | Edition N°:2593 Le 22/08/2007 | Partager

. Tous les indicateurs au vert pour le premier semestre. Juillet et août archipleinsLa destination Marrakech continue d’avoir le vent en poupe. Dans les dernières statistiques publiées par le ministère du Tourisme, tous les indicateurs sont au vert. Ainsi, la capitale du tourisme national a enregistré en juillet une hausse des nuitées dans les établissements hôteliers de l’ordre de 4% comparativement à 2006. Et, à l’issue du premier semestre de 2007, celles-ci étaient en augmentation de 11% par rapport à la même période l’an dernier. Plus de 365.000 arrivées ont été par ailleurs enregistrées dans les hôtels classés de la ville, soit une augmentation de plus de 9 % par rapport à la même période l’année précédente. C’est toujours la France qui caracole en tête des marchés émetteurs avec 395.966 touristes recensés. Un chiffre qui a évolué de 2 % par rapport à la même période en 2006. Le tourisme interne se classe en deuxième position avec 130.413 visiteurs. Quant au Royaume-Uni, il confirme son enthousiasme pour la cité ocre et se place en troisième position avec 78.500 visiteurs, soit un score honorable de 96% de croissance par rapport à la même période en 2006. En termes de nuitées, la France bat encore le record avec 1.816.927 nuitées enregistrées, suivi par le marché interne (300.421 nuitées). Le taux d’occupation a été plutôt faible en juin: 61% contre 63 % en juin 2007. En effet, la durée de séjour a été portée en moyenne à 4 jours par voyage durant cette période. Un petit bémol cependant: la cité ocre affiche une tendance inférieure à la moyenne réalisée à l’échelle nationale, soit 7%. Comparativement à juin 2006, le nombre des nuitées a chuté pour les catégories d’hôtels classés 4 et 5 étoiles. Quant aux villages de vacances touristiques, ceux-ci affichent une baisse respective de 3%, 3% et 10 % au cours du juin dernier. En cumulé, ces catégories représentent 80 % du total des nuitées enregistrées. Dans l’ensemble, de janvier à juin, les hôtels ont affiché un taux d’occupation de 70%, soit une légère hausse de 1%. Et juin affiche en ce domaine une baisse de 3%, d’après les statistiques du ministère du Tourisme. Mais cette «contre-performance» passagère est oubliée en juillet et août. En effet, durant la saison estivale, pratiquement tous les hôtels classés affichent complet. Au grand bonheur des opérateurs qui avaient craint que les grosses chaleurs ne fassent fuir les visiteurs sur les bords de l’Atlantique ou de la Méditerranée. De notre correspondante,Hanane HASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc