×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

Marrakech/tourisme
Lalla Takerkoust séduit les investisseurs

Par L'Economiste | Edition N°:2653 Le 16/11/2007 | Partager

. Ouverture du restaurant le Flouka. Un investissement de 1,5 million de DH Etape incontournable quand on visite Marrakech, le barrage de Lalla Takerkoust est aujourd’hui très convoité par les investisseurs touristiques. Situé à 30 km de la cité ocre, l’endroit offre des instants de détente et d’évasion inoubliables. Dominé par les montagnes de l’Atlas, les rives du lac sont très prisées pour des projets d’investissement. C’est, du reste, le site par excellence pour le développement du tourisme d’arrière-pays dont on parle actuellement. A titre indicatif, le lac de Lalla Takerkoust figure sur la liste des sites qui jouent la carte du tourisme rural. Actuellement, il compte 4 restaurants, 2 hôtels et 3 auberges. De nombreux chantiers sont à l’étude. Mais déjà des projets sont bien lancés. C’est le cas du Flouka, un nouveau restaurant qui a ouvert ses portes en octobre dernier. Couvrant une superficie de 1.200 m2 environ, il a nécessité un coût d’investissement de 1,5 million de DH. Ses promoteurs sont les gérants de l’Auberge du lac, établissement ouvert en 2000 et très réputé dans la région. Le Flouka, construit en pisé et décoré à l’ancienne, est mitoyen de l’auberge. «En revanche, en termes de gestion, les deux espaces sont deux structures indépendantes», explique Jean-Charles Puech, l’un des promoteurs. Avec ses architectures traditionnelles métissées (berbère et française),  le Flouka propose une prestation haut de gamme qui, dès l’entrée, surprend agréablement le visiteur. D’une capacité de 50 à 60 couverts, le site offre une vue imprenable sur le bassin et invite à une balade sur le lac. Un atout qu’apprécie apparemment une clientèle très cosmopolite. En effet, le restaurant ne désemplit pas et les week-ends, il faut réserver à l’avance pour espérer avoir une table. Le lieu est également doté d’une piscine, d’un bar, d’un café maure et de quelques suites conçues comme des riads. Par ailleurs, des tentes berbères sont mises à disposition des aventuriers qui préfèrent passer la nuit à la belle étoile, au bord du lac. De notre correspondante, Hanane HASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc