×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Marrakech: Un investissement de 2,5 milliards de DH dans l’Agdal

Par L'Economiste | Edition N°:1776 Le 26/05/2004 | Partager

. Dix promoteurs ont démarré les travaux, d’autres attendent septembreDix projets ont jeté les premières pierres dans la nouvelle zone touristique de l’Agdal, représentant 37% de la superficie totale. L’inauguration officielle par le ministre du Tourisme et le wali de la région devra secouer les autres investisseurs. Hier 25 mai, en effet, tout le gotha du monde touristique y était présent. Si certes, les acquéreurs ne sont pas en retard selon le cahier des charges, le succès de la zone dépendra du rythme des chantiers. Cette nouvelle zone devra offrir 7.000 lits pour 2,7 milliards de DH d’investissement (aménagement compris).D’une superficie totale de 96 hectares, la zone de l’Agdal comprend une cinquantaine de lots. Il y aura 17 hôtels, 15 maisons d’hôtes, 4 résidences (sous forme de villas ou riads), 8 lots pour commerces et autres équipements fonctionnels. La réalisation de cette zone a été confiée à la filiale de la CDG Maroc Hôtels Villages (MHV) pour un montant de 400 millions de DH. Les prix de vente ont varié entre 400 à 1.900 DH/ m2. L’Agdal a réussi à attirer 30 investisseurs dont 17 hôtels et 9 maisons d’hôtes (deux lots ont été retirés à leurs acquéreurs, faute de paiement). De son côté, MHV a achevé, il y a quelques mois, sa partie du contrat, celle des travaux de viabilisation. Jusqu’à maintenant, ni aménageurs, ni la commission chargée du bon déroulement, et encore moins les hôteliers ne parlent de retard. Selon les responsables de MHV, les titres fonciers définitifs seront remis incessamment et l’acquéreur a jusqu’à 6 mois pour autoriser le projet et ensuite 3 mois pour démarrer les chantiers, selon les termes du cahier des charges. Sur place, la plupart des hôteliers de la zone attendent le début de septembre pour démarrer les travaux. Pour réussir le projet et surtout le finaliser aux alentours de 2007, une condition a été imposée: une coordination pour un même rythme des travaux. Sinon la nouvelle zone risque de se transformer en chantier perpétuel. Dans tous les cas, le promoteur de Saka Loisirs a presque terminé la construction et sera le premier projet à ouvrir dans cette zone (septembre), pour un investissement de 45 millions de DH. Il s’agit d’un centre de loisirs sur 6.500 m2 de surface construite qui abritera deux restaurants, un bar et un grand night-club d’une capacité de 1.600 personnes.B. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc