×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Marrakech: Nouveau concept d'animation au Tikida

Par L'Economiste | Edition N°:1678 Le 07/01/2004 | Partager

. Baptisée le Zinzibar, l'enseigne a déjà fait ses preuves à AgadirLe Zanzibar est un concept mi-restaurant mi-bar pour sorties nocturnes qui vient de s'ajouter aux nombreux endroits branchés de la ville. Et tout investissement dans l'animation est un plus à Marrakech. A ce niveau, et en dépit des lieux d'animation qui fleurissent dans la ville, elle reste en déficit par rapport aux flux touristiques étrangers qu'elle attire et aussi aux visiteurs nationaux. Le Zanzibar est une enseigne lancée par le groupe Tikida et qui a déjà fait ses preuves à Agadir. Il s'agit d'un lounge-bar (bar à tapas animé par des groupes musicaux internationaux ou encore DJ) dans les locaux de l'hôtel Tikida Garden, sis à la palmeraie. Le vrai lancement officiel a eu lieu en décembre 2003 avec des animations de choc et des groupes internationaux qui s'y sont produits comme les Brothershood. D'autres grands artistes sont au programme pour les semaines suivantes. “Pour 2004, la programmation du Zinzibar de Marrakech collera particulièrement aux thèmes de World music selon le concept du festival d'Essaouira avec des groupes de gnaouas modernisés”, indique Jalil Benabès Taarji, du groupe Tikida. L'hôtelier a rénové complètement son bar (qui portait le nom de Nouass) pour 1,5 million de DH et confié la gérance d'ailleurs à une professionnelle marocaine dans l'animation qui a fait ses preuves dans de grands endroits à Casablanca. Cet investissement qui intervient dans un temps de crise où il était normal que les professionnels gèlent leurs projets, s'inscrit dans le cadre d'une convention du groupe Tikida signée en 1999 pour une période de 5 ans qui s'achève donc normalement en 2004. L'hôtelier marocain s'était alors engagé sur 880 millions de DH et la création de plus de 1.000 emplois stables. Le plus gros du budget a concerné l'unité hôtelière à Agadir (300 millions de Dh). Les pouvoirs publics se sont engagés, pour leur part, à exonérer le groupe du droit d'importation, du prélèvement fiscal à l'importation et de la TVA pour l'importation des biens d'équipement nécessaires.De notre correspondanteBadra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc