×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Marrakech: Les chauffeurs de taxi en tenue bleue et badge

Par L'Economiste | Edition N°:1540 Le 16/06/2003 | Partager

. Une circulaire a été publiée par la wilaya dans ce sens. La campagne d'application en cours Badge, chemise bleu ciel, pantalon bleu nuit et propreté… quatre consignes ont été données par les autorités locales aux chauffeurs de taxi toutes catégories confondues. Depuis quelques jours en effet, petits et grands taxis sont d'une propreté remarquable (véhicule comme chauffeur). Et ce n'est pas pour déplaire à l'usager qui se dit «plus sécurisé avec un chauffeur de taxi bien habillé». «C'est contraignant. Nous avons fait des dépenses supplémentaires», dit un chauffeur de taxi pour rire. “Mais du moment que c'est pour la bonne cause, il n'y a pas de problème. Et puis entre collègues, nous sommes tous logés à la même enseigne”, ajoute-t-il. Un autre plaisantera également en ajoutant: “Nous avons presque les mêmes tenues que les agents de police”. En fait, la wilaya, qui a sorti une circulaire avec ces directives en mai dernier, est en pleine campagne d'application. Certains y voient une mesure de sécurité. D'autres vont jusqu'à dire que c'est une campagne d'intimidation contre les barbus. Une extrapolation que rejettent fermement les responsables des autorités locales. «Il s'agit tout simplement d'une application de textes existants», expliquent-ils. Ces derniers justifient cela par la circulaire du ministère de l'Intérieur datant de 1994, et qui stipule clairement que les chauffeurs de taxi doivent présenter une tenue vestimentaire correcte et une hygiène corporelle, en plus d'un véhicule propre. Ces trois éléments doivent être contrôlés à chaque pointage. La circulaire de la wilaya reprend d'ailleurs les mêmes formules, en y ajoutant également un badge avec photo que doit porter désormais tout conducteur de taxi, un double collé au pare-brise de la voiture. «C'est une décision prise avec les représentants de la corporation qui l'ont bien applaudie», tient à préciser un responsable de la wilaya. Il serait naïf toutefois de croire que toutes ces mesures n'ont rien à voir avec les attentats du 16 mai à Casablanca et la montée de l'intégrisme au Maroc. Mais Marrakech étant la première ville touristique, ses acteurs, toujours en alerte et avant-gardistes (que ce soit sur le plan sécuritaire ou environnemental), se devaient d'innover encore une fois. Après tout, tenue vestimentaire propre et hygiène corporelle ne font de mal à personne. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc