×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Marrakech: L’ancien marché de gros revient à la ville

Par L'Economiste | Edition N°:3353 Le 02/09/2010 | Partager

. La mairie va restituer l’acompte à l’adjudicataire . Et régler le problème d’une trentaine d’occupants Enfin une voie de sortie pour le terrain de l’ancien marché de gros. La mairie récupère le lieu et procédera peut-être à un autre appel d’offres pour sa vente. Ce terrain appartenant à la ville de Marrakech avait été adjugé en 2007 par appel d’offres à l’espagnol Fadesa (bien avant son rachat par Addoha et sa transformation en General Firm of Morocco) au prix de 5.000 DH/m2, soit 450 millions de DH. Dès 2008, face au refus d’évacuer le terrain de quelques exploitants et la conjoncture, les nouveaux managers de GFM ont souhaité se désister. Il a fallu 2 ans de correspondance pour que l’annulation de la vente soit approuvée et la procédure enclenchée. Le Conseil de la ville de Marrakech l’a adopté lors de sa dernière session en juillet. La ville devra donc restituer prochainement 75% de l’acompte (60 millions de DH) versé au conseil par le groupe immobilier. La mairie a décidé de garder 10 millions de DH à titre de pénalité. Pour GFM, renoncer à ce projet est une question de rentabilité. Le projet avait été décidé par l’ancien management de Fadesa dans une conjoncture plutôt favorable à l’immobilier touristique. Le nouveau management en a décidé autrement d’autant plus que le groupe dispose de plusieurs autres projets à mener dans la ville de Marrakech. La mairie qui se retrouve avec un terrain de 9 hectares en plein centre-ville devra décider de ce qu’elle va en faire. Il faudra auparavant vider totalement les lieux de l’ensemble des occupants. Si les grossistes ont accepté de déménager dans le nouveau marché de gros à Sidi Ghanem, des détaillants et gargotiers refusent toujours de quitter les lieux. Rappelons que ce terrain municipal a abrité pendant plus d’une cinquantaine d’année le marché de gros transféré en 2008. Le déplacement du marché de gros avait pour objectif de décongestionner la cité et le centre-ville. En effet, chaque jour, une centaine de camions livraient les marchandises au marché de gros situé en plein centre-ville, causant de gros embouteillages.Ce transfert décidé par l’ancien conseil faisait gagner quelques millions à la municipalité. En effet, sur les anciens locaux du marché de gros des fruits et légumes devrait être édifié un complexe commercial qui comprend, entre autres, une galerie, une place d’animation, des résidences et des hôtels, et qui devrait être achevé avant 2011. Un parc de stationnement souterrain de 500 voitures y était également prévu et qui serait restitué à la commune après 30 ans d’exploitation. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc