×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Marrakech fête Achoura au Théâtre royal

Par L'Economiste | Edition N°:2692 Le 15/01/2008 | Partager

. Les «Nuits d’Achoura» célèbrent la Dekka et les Houariates . Des cadeaux pour les orphelins de la villeEt de deux pour la Fondation des festivals de Marrakech. Après une reprise réussie du Festival des arts populaires de Marrakech, la fondation organise la première édition des «Nuits de Achoura» du 17 au 19 janvier correspondant aux 8, 9 et 10 Moharam 1429 dans l’enceinte du Théâtre royal. Pour les organisateurs, il s’agit de faire renaître des cendres et perpétuer l’art de Dekka et la fête de Achoura, loin de leurs célébrations de mariage et d’évènements. La Dekka a ses traditions à la fois mystiques, historiques et est d’une grande portée culturelle. «La ville ocre doit retrouver une des composantes de son âme et de son identité collective et la célébrer à sa juste mesure », souligne Ahmed Tanjaoui, directeur artistique de la Fondation des festivals de Marrakech (FFM).Ainsi, durant trois soirées successives, plusieurs troupes de Dekka représentant les différents quartiers de la ville vont se produire à partir de 19H30, en alternance avec des groupes de Houariates (troupes féminines de musique populaire) ciblant un public avide de retrouver et de se réconcilier avec son patrimoine, espèrent les organisateurs. Et cet évènement aura aussi son action sociale. Ainsi, en marge de l’évènement est programmé un spectacle en faveur des orphelins de la ville, suivi d’une distribution de cadeaux aux petits enfants. Présidée par Kamal Bensouda, la FFM a à son actif la dernière édition du Festival des arts populaires qui a réussi à mixer art traditionnel et Art pop. La fondation a pour objectif de développer, densifier et diversifier l’animation artistique et culturelle de la ville de Marrakech via l’organisation d’événements devant profiter en premier lieu à la population locale, mais aussi aux visiteurs. Dans ses missions également, à travers la programmation de certaines manifestations, la préservation et la pérennisation des arts populaires locaux et des traditions ancestrales dans la région. Ainsi, ce n’est pas la première fois qu’elle s’intéresse à la Dekka. Lors de la 42e édition du Festival national des arts populaires tenue en juillet 2007, des concours de Dekka marrakchia et de l’art Houari mettant en compétition plusieurs troupes de quartiers de la médina, ont été programmés. Ces concours ont connu d’ailleurs un grand succès et ont permis de mettre en valeur ce patrimoine oral ancestral, rappellent les organisateurs. «Et c’est la continuité de cet esprit qui sera reconduite pour les Nuits d’Achoura», indique Ahmed Tanjaoui.


Demandez le programme !

Jeudi 17 Janvier 2008 à partir de 19h30, rendez-vous avec Amal El Bahja(Dakka) El Moukef (Houariates) et Zaouia Daoudiate (Dakka).Le vendredi 18 Janvier même heure, ce sont les troupes de Dekka de Riad Laârousse et celle d’Al Moukef qui animeront la soirée, accompagnées d’Al Houariates d’Al Kasbah.Les troupes de Dekka (Tourat Al Assil et Issebtienne) accompagnées du groupe de Khadija Ouarzazia, clôtureront cette rencontre le samedi 19 janvier. De notre correspondante Badra BERRISSOULE

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc