×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Maroclear lance une campagne de sensibilisation

Par L'Economiste | Edition N°:346 Le 17/09/1998 | Partager

Le Dépositaire Central débutera officiellement ses activités le 21 septembre. En parallèle, une campagne de sensibilisation grand public sera lancée. Les détails.


A moins d'une semaine de son coup d'envoi officiel, le Dépositaire Central prépare le lancement, à travers les différents intermédiaires financiers, d'une campagne de sensibilisation grand public sur la dématérialisation des titres.
Cette campagne comprendra les affichages dans les différentes agences bancaires et sociétés de bourse, ainsi que des messages radio. En parallèle, des prospectus explicatifs seront distribués. Ainsi, les banques et autres intermédiaires boursiers établiront des contacts directs avec leurs clients.
La campagne sera menée au niveau des grandes villes, notamment à Rabat et Casablanca. Ces deux villes concentrent en fait l'essentiel des opérateurs concernés.

Outre la campagne de sensibilisation, le Dépositaire Central a entamé une série de séminaires pour les professionnels. Le prochain, adressé aux sociétés émettrices, sera organisé le 22 septembre.
Avec le rapprochement progressif de la date-phare, certaines entraves sont cependant relevées. D'abord, les intermédiaires et sociétés émettrices ne sont pas entièrement mis à niveau, notamment en ce qui concerne l'adoption d'un plan comptable minimum et le respect des procédures de traitement des titres nominatifs. Ensuite, se pose le problème des nouvelles règles relatives à la simultanéité des opérations règlement-livraison des titres. "L'objectif est de porter actuellement ces deux opérations à J+5 au lieu de J+3 pour les règlements et J+7 ou plus pour les livraisons", explique M. Rachid Haboub, secrétaire général de Maroclear. "Mais ceci sera a priori délicat, vu que le dossier des suspens à la SBVC n'est pas encore totalement apuré ", ajoute-t-il.

Problème comptable


A cet égard, une réunion s'est tenue le 8 septembre avec les responsables du Ministère de l'Economie et des Finances qui ont encore une fois appelé à activer le processus d'apuration.
En parallèle, des réunions relatives au même processus sont programmées par le Trésor. Au niveau de Maroclear, un travail de déblaiement va commencer à partir de la semaine en cours avec les différents intervenants financiers. "Les comptes titres doivent dorénavant refléter la position réelle des stocks", ajoute M. Haboub. Pour sa part, la SBVC a déjà entamé une série de contacts avec les sociétés émettrices en vue de les inciter à apurer leur suspens le plus rapidement possible.
Par ailleurs, le rappel de la date du 21 septembre comme date incontournable était aussi à l'ordre du jour lors de la dernière réunion avec les responsables du Ministère des Finances qui a, encore une fois, rappelé les différentes mesures administratives et formalités liées à l'admission des titres à Maroclear.

Une question reste cependant ouverte. Les établissements mandatés sont-ils réellement outillés du point de vue comptable et du traitement des titres nominatifs, puisqu'ils seront chargés de la tenue des comptes ouverts au nom de leur clientèle auprès du Dépositaire Central.
Côté organisation, le Dépositaire emploiera 26 personnes dont trois inspecteurs chargés de vérifier la concordance entre les comptes titres auprès de Maroclear et les intermédiaires, l'organisme ayant prévu l'élaboration en permanence des relevés comptables qui présentent les mouvements des titres et les nouveaux soldes. Ces opérations s'effectuent actuellement au niveau de la CTS (Centrale des Titres Scripturaux) trois fois par semaine, à savoir lundi, mercredi et vendredi. A partir du 21 septembre, ces relevés seront établis quotidiennement.
Et à la fin de chaque mois, les différentes opérations sont enregistrées au niveau d'un relevé général des soldes.


Actionnariat


Maroclear est dotée d'un capital de 20 millions de DH. Le Trésor et le GPBM détiennent chacun 25%, Bank Al-Maghrib 20%, la Fédération Marocaine des Sociétés d'Assurances et de Réassurances 15%, la CDG 10% et la SBVC 5%. La présidence du Conseil d'Administration est assurée par le Ministère de l'Economie et des Finances. Le Conseil est coprésidé par le gouverneur de Bank Al-Maghrib et le président du GPBM.

Yousra MAHFOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc