×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Maroc/France: Priorité à la sécurité

Par L'Economiste | Edition N°:1853 Le 14/09/2004 | Partager

. Lutte contre le terrorisme, drogue, circulation des personnesLE ministre de l’Intérieur Dominique de Villepin qui devait arriver au Maroc hier à 18h se rendra également en Algérie et en Tunisie. Tout porte à croire que le ministre français est porteur d’une vision au sujet de la coopération sécuritaire entre la France et le Maghreb.Selon l’ambassade de France, le ministre sera accompagné d’une forte délégation de responsables de son département. Il s’agira de passer en revue toutes les questions touchant la sécurité comme le terrorisme, la coopération administrative, la circulation des personnes et le trafic de drogue.A ce niveau, la vision de De Villepin sur la lutte contre le terrorisme ne manquera pas de marquer les consultations. Le ministre estime que les actions de contrôle de base sont le principal remède à la prolifération «de la gangrène» terroriste. Dans une interview parue hier sur Le Parisien, le locataire de la place Beauvau explique que le terrorisme doit être combattu par tous les moyens appropriés (policiers, judiciaires, renseignements).Celui dont la sortie très remarquée contre l’invasion de l’Irak a marqué la communauté internationale appelle à ne pas succomber à la faiblesse «d’une réponse immédiate, à travers l’utilisation de la force en dehors de toute légitimité internationale».Il privilégie en échange une coordination plus poussée en matière de renseignements.Et c’est cette approche qui devrait imprégner les consultations avec les voisins du sud. Paris pourra ainsi capitaliser sur l’actif de sympathie acquis avec ses partenaires pour fluidifier les échanges d’informations: les «excellentes relations» avec le Maroc et «cet élan économique» pour l’Algérie (avec à la clé l’octroi d’un crédit de 2 milliards d’euros et la signature en 2005 d’un traité d’amitié). A l’heure où la France est confrontée à l’épreuve du terrorisme international à travers la détention des journalistes en Irak, le partenariat est en effet capital. Sur ce sujet, les diplomates français ont toujours eu une approche qui privilégie le renforcement des réseaux dans les pays arabes et dans les organisations religieuses nationales et internationales, ce que ratent maladroitement leurs homologues américains. Le financement du terrorisme, dont les liens avec le trafic de drogue ont été confirmés dans les attentats de Casablanca et Madrid, reste une préoccupation majeure. C’est pourquoi ce dossier est inscrit à l’ordre du jour des séances de travail maroco-françaises aujourd’hui à Fès. La semaine dernière, la brigade de stupéfiants parisienne avait annoncé une des plus grosses prises depuis dix ans, ayant transité par l’Espagne. Les discussions devraient prôner un durcissement effectif de la lutte sur tout le réseau d’acheminement. D’autant que le cannabis vendu en France équivaut dans la pratique presque toujours à du hasch marocain, transporté essentiellement par voie routière.


«Le judo, pas la boxe»

DANS son entretien au journal Le Parisien, De Villepin estime que le terrorisme doit être combattu par tous les moyens appropriés (policiers, judiciaires, de renseignements). «On ne gagnera pas face à un adversaire opportuniste et imprévisible en utilisant la boxe, mais le judo. La boxe, c’est la garantie de prendre des coups, voire d’être mis KO. Avec le judo, vous utilisez la force de l’adversaire, vous retournez l’énergie qui est la sienne contre lui-même. Il y a économie de moyens, précision du geste et fidélité à ce que vous êtes».N. L.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc