×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Maroc-France
AFD: 3 milliards de DH à l'horizon 2006

Par L'Economiste | Edition N°:1619 Le 09/10/2003 | Partager

. L'Agence française de développement s'engage à doubler ses concours . En dix ans, elle a accordé 1 milliard d'euros . Trois axes d'intervention: Environnement, infrastructures et mise à niveauDans les trois prochaines années, le niveau des engagements de l'Agence française de développement (AFD) devrait doubler. C'est en tout cas ce qui a été décidé lors de la Ve rencontre de haut niveau maroco-française de juillet dernier. Il pourra atteindre 3 milliards de DH (300 millions d'euros) sur la période 2004-2006. L'intervention du groupe restera concentrée sur les axes habituels, tout en s'ouvrant aux secteurs sociaux (santé primaire).Les engagements de l'Agence française de développement s'élèvent à 4,5 milliards de DH (485 millions d'euros). Les activités de sa filiale Proparco dédiée au secteur privé avoisinent 1,6 milliard de DH (160 millions d'euros). A cela s'ajoutent les opérations de garantie d'emprunts obligataires lancées en 1996 et 1999 par le Maroc sur les marchés financiers internationaux, pour un montant global de 3,8 milliards de DH (380 millions d'euros). Au total, les engagements du groupe sur le Maroc dépassent aujourd'hui 1 milliard d'euros. Ce qui place le Royaume parmi les premiers emprunteurs du groupe.Le portefeuille de projets gérés par le groupe AFD concerne 3 secteurs.- L'eau et l'environnement (239 millions d'euros). Dans le secteur de l'eau, les interventions portent sur l'irrigation, avec des appuis aux offices régionaux de mise en valeur agricole comme l'ORMVAG et aux petits périmètres irrigués; sur l'approvisionnement des populations en eau potable dans les zones rurales et les centres secondaires, via l'Onep et le Pager, et sur l'assainissement urbain, avec un soutien aux régies d'Agadir, Meknès et Oujda. En matière d'environnement, l'AFD a lancé notamment une opération d'aménagement et de protection de la cédraie de la province d'Ifrane (9 millions d'euros).- Les infrastructures socioéconomiques (179 millions d'euros) à travers notamment le soutien aux programmes nationaux tels que le Perg (116 millions d'euros), le Programme national de construction des routes rurales (24 millions d'euros) et le Programme d'actions de résorption de l'habitat insalubre (15 millions d'euros). A ces actions, s'ajoutent trois lignes de crédit (24 millions d'euros) accordées pour le financement de projets en milieu rural.- La mise à niveau du tissu industriel (225 millions d'euros) dans la perspective de l'ancrage de l'économie marocaine à l'Europe par le biais des activités de Proparco. La filiale du groupe intervient via des prêts à moyen et long termes en devises, des prises de participation, des garanties, des mandats d'arrangement et de structuration (160 millions d'euros). L'AFD octroie des prêts en faveur de la réalisation de centres de formation professionnelle (15 millions d'euros) dans 5 secteurs-clés de l'économie (agroalimentaire, plasturgie, transport, génie mécanique et BTP) et de l'interconnexion électrique euroméditerranéenne (50 millions d'euros) visant le renforcement de la compétitivité du tissu industriel à travers la réduction du coût de l'énergie.Concernant l'environnement, l'AFD assure depuis 1994 la gestion et le secrétariat du Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM), dont l'objet est de contribuer par des dons, au financement de projets comportant des objectifs de protection de la biodiversité, des eaux internationales, de lutte contre l'effet de serre. Au total, six projets sont en cours d'exécution pour un montant global approchant 6 millions d'euros. En outre, l'AFD gère pour le compte du ministère français des Finances les opérations spécifiques d'appui au secteur privé marocain mises en place dans le cadre du dispositif d'appui aux PME-PMI (fonds de garantie français et ligne de crédit PME-PMI).M. K.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc